La responsabilité et la liberté au menu de la 26e Université Hommes-Entreprises

 |  | 280 mots
(Crédits : Ceca)
Prendre de la hauteur et de la distance pour réfléchir aux notions de responsabilité et de liberté dans un monde marqué par la Covid-19 : c'est le thème de la 26e Université Hommes-Entreprises qui se déroulera les 17 et 18 septembre, à Martillac (Gironde). Une édition qui permettra pour la première fois de visionner à distance les interventions d'André Comte-Sponville, Christine Janin, François Sureau ou encore le chanteur Corneille.

Le philosophe André Comte-Sponville, la médecin et alpiniste Christine Janin, l'économiste Jean-Marc Daniel, la spécialiste du co-développement Cécile Renouard et l'avocat et écrivain François Sureau seront les principales têtes d'affiche de cette 24e édition de l'Université Hommes-Entreprises qui se déroulera les jeudi 17 et vendredi 18 septembre 2020 au château Smith Haut Lafitte, à Martillac (Gironde). Ils y côtoieront le chanteur Corneille, le président de la Ligue des optimistes Philippe Gabilliet, le consultant Quentin Druart ou encore la cheffe d'entreprise et écrivaine danoise Malene Rydahl.

Comme chaque année, ce panel éclectique de personnalités d'horizons différents permettra de croiser les regards et les approches sur une thématique. En 2020, ces intervenants seront invités à s'exprimer sur le thème "responsabilité et liberté". Ce sera l'occasion, comme le souligne le Ceca, l'organisateur de l'évènement, d'interroger les conséquences directes et indirectes de la crise sanitaire et économique que nous traversons : Comment vivre ensemble, mieux travailler, être plus solidaire ? Fallait-il jouer la protection sanitaire du confinement au détriment de l'économie ? Avions-nous d'autres choix ? L'intelligence artificielle est-elle un atout ou une menace en cette période de traçage numérique des patients ? Les aides et emprunts massifs seront-ils le seul héritage que nous laisserons à nos enfants ?

Cette manifestation, qui se tient habituellement fin août, a été décalée de quelques semaines en raison de la situation sanitaire et offrira pour la première fois la possibilité de suivre les débats à distance en vidéo via une formule payante. Sur place, le nombre de places sera limité à 400 au lieu de 700 habituellement.

Programme complet et inscriptions ici.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :