Entraide & Entrepreneurs s'attaque aux liquidations judiciaires

 |   |  961  mots
95 % des dépôts de bilan débouchent sur une liquidation judiciaire
95 % des dépôts de bilan débouchent sur une liquidation judiciaire (Crédits : Reuters)
Dirigeante d'entreprise pendant une trentaine d'années, la Bordelaise Claudine Péry, après avoir œuvré à l'association 60.000 rebonds, lance une nouvelle initiative, Entraide & Entrepreneurs. L'association s'attelle à la phase qui précède la liquidation judiciaire, avec l'objectif de faire baisser leur nombre.

60.000 rebonds s'adresse aux entrepreneurs qui ont connu l'échec et qui cherchent justement des outils pour rebondir. "L'association est née à Bordeaux", rappelle Claudine Péry, qui en a été une cheville ouvrière importante avec Philippe Rambaud et qui a présidé la première antenne, celle de Bordeaux.

"Destinée à aider les chefs d'entreprise victimes d'une liquidation, 60.000 rebonds propose un double accompagnement, sur les leviers psychologiques et sur la façon de remonter une entreprise. L'association a été précurseur sur cette thématique de l'échec et s'est développée très rapidement en France. Bordeaux, que je présidais, était un laboratoire de faisabilité et m'a permis de me rendre compte qu'on ne peut pas faire de l'à-peu-près sur ces sujets. La liquidation judiciaire cause énormément de dégâts, de perte de savoir-faire, de gaspillage de talents et génère beaucoup de culpabilité chez le chef d'entreprise : il s'agit de sa chute, de celle de ses salariés, éventuellement d'autres entreprises prestataires... J'étais convaincue qu'il fallait s'y prendre plus tôt, au moment où les difficultés engagent le pronostic vital de l'entreprise. »

38 expert, tous bénévoles

Entraide & Entrepreneurs est ainsi née de cette volonté à Bordeaux il y un peu plus d'un an. L'association a d'abord œuvré de manière plutôt discrète en accompagnant une dizaine de chefs d'entreprise confrontés à des problèmes pouvant mener à la liquidation de leur affaire. 38 experts bénévoles apportent leur concours en donnant de leur temps : des avocats, des experts-comptables, des spécialistes des ressources humaines ou du marketing, des coachs, des mandataires, des administrateurs... Le tribunal de commerce de Bordeaux, "qui en a marre de couper des têtes", dixit Claudine Péry, apporte un précieux concours.

"Quand les difficultés deviennent trop grandes, le chef d'entreprise perd sa capacité à se projeter, son moral est attaqué et le fardeau devient trop lourd à porter. La démarche de contacter Entraide & Entrepreneurs doit venir de lui. Nous proposons alors un double accompagnement, à titre bénévole : des séances de coaching pour l'aider à retrouver sa capacité de prise de décision et un travail d'identification puis de résolution des problèmes. Aucun des dirigeants accompagnés pour l'instant n'est allé jusqu'à la liquidation."

Des dispositifs existent, reste à les faire connaître

Claudine Péry prend bien soin de souligner que le soutien mené par l'association ne se substitue pas aux structures existantes :

"Mais le tribunal de commerce n'a pas le droit de faire de publicité, relève-t-elle. Pourtant une cellule d'information, des procédures amiables existent. Il y a un trou noir dans la communication autour de ces dispositifs, pas dans l'action. La Chambre de commerce et d'industrie propose de son côté un accompagnement technique mais pas psychologique, or le chef d'entreprise menacé par la liquidation est fragilisé par la peur. Quant aux coaches, qui interviennent à titre bénévole au sein de l'association, ils ne cassent pas le marché : simplement, quand la cessation d'activité se rapproche, le dirigeant d'entreprise n'a plus d'argent pour payer un conseil... Et souvent, la relation avec le coach se poursuit quand les difficultés ont été surmontées, rémunérée cette fois."

Claudine Péry n'hésite pas à interroger : "Que fait la société pour les chefs d'entreprise ? Ces derniers créent des emplois, de la valeur, dynamisent le territoire. Mais quand ils ratent, ils sont considérés comme des ratés." Elle observe quelques constantes pouvant être responsables de l'aggravation de la situation dans les dossiers qu'elle a vu passer ces derniers mois :

"En premier lieu les impayés, ensuite la mésentente entre les associés, surtout dans les jeunes entreprises quand les caractères se révèlent au bout de deux ou trois ans. Ensuite, certains dirigent des entreprises sans en connaître tous les contours, les devoirs et les obligations. Entreprendre ne se limite pas à vendre un produit. On observe aussi parfois de grandes difficultés lorsque l'organisation de l'entreprise change, avec l'arrivée d'un nouveau cadre dirigeant par exemple. Aussi compétent soit-il, il n'est jamais parfaitement au fait de la genèse, de l'histoire, de la culture de l'entreprise qu'il rejoint."

95 % des 60.000 dépôts de bilan chaque année en France déboucheraient sur une liquidation judiciaire. C'est dire l'ampleur de la tâche. Claudine Péry n'évoque pas pour le moment de développement national de son association. Estimant que 60.000 rebonds a connu une poussée trop rapide, elle demande d'abord "le temps d'avoir des résultats, de se crédibiliser. Ensuite seulement, on pourra songer à trouver les bonnes personnes pour éventuellement porter le projet ailleurs en France." Ça ne l'empêche pas d'alerter son prochain sur des situations qu'elle constate trop souvent.

"Comme chez les cadres sous pression, chez les agriculteurs, on constate beaucoup de suicides dans la population des chefs d'entreprise (l'Observatoire de la santé des dirigeants de PME note qu'un ou deux patrons se suicideraient chaque jour en France, NDLR) . Le tribunal de commerce de Saintes a mis en place en son sein une cellule où l'on rencontre le chef d'entreprise après un dépôt de bilan pour évaluer son degré de souffrance. Bordeaux a adopté une cellule similaire. Cela prouve que les solutions existent mais qu'elles ne sont pas assez connues. Et il faut toujours insuffler une dose d'optimisme. Même d'un champ à l'abandon, on peut toujours réussir à faire un beau jardin."

--------

Entraide & Entrepreneurs sera officiellement lancée le jeudi 6 juillet dans les salons de la mairie de Bordeaux, à l'occasion d'une table ronde sur le thème "Comment soutenir l'entrepreneur face aux risques ?". Renseignements : www.eefrance.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2017 à 10:25 :
Bonjour

En qualité de président de 60000 Rebonds, je salue cette initiative de Claudine Pery, d'accompagner le dirigeant en difficulté et de compléter les dispositifs professionnels existants (CIP, Tribunal de commerce, Chambre de commerce, Experts comptables et autres associations du portail du rebond).

Je suis par contre étonné que Claudine semble s'accaparer la réussite du développement de 60000 Rebonds, car s'il est exact qu'elle a participé à la genèse de l'association, elle s'est ensuite opposée à la démarche de professionnalisation de l'association complétant le dispositif essentiellement bénévole par des permanents réactifs (aujourd'hui 500 entrepreneurs accompagnés par 600 bénévoles et 12 permanents).
Cet écart de vision a notamment amené Claudine (et Max son vice président) à entrainer la démission de la quasi totalité des bénévoles de Bordeaux, mettant en contradiction notre valeur essentielle de bienveillance, et mettant en péril notre association sur l'Aquitaine..
Heureusement, la solidarité de 60000 Rebonds Pau, et le ré engagement de plusieurs bénévoles de Bordeaux ont permis de relancer la Nouvelle aquitaine, présente à Bordeaux, Pau et Dax, avec un accompagnement efficace en cours de plus de 50 entrepreneurs dans leur rebonds.

Nous manquons de coachs ou de parrains, notamment sur Bordeaux, et accueillerons volontiers toute bonne volonté y compris présent chez d'autres associations complémentaires comme Réseau Entreprendre, Réseau Initiative, ou Entraide et entreprise.

En attendant merci à Claudine d'axer sa communication sur E et E, car sa connaissance de nos évolutions lui sont méconnues

Amicalement

Guillaume Mulliez
Président 60000 Rebonds National

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :