BlookUp, le "Gutenberg 3.0" de Bordeaux lève 490.000 €

 |   |  682  mots
En profitant de son avance technologique, la startup bordelaise BlookUp entend réaliser 5 M€ de chiffre d'affaires d'ici 3 ans sur le marché de la transformation de blogs et réseaux sociaux en livres
En profitant de son avance technologique, la startup bordelaise BlookUp entend réaliser 5 M€ de chiffre d'affaires d'ici 3 ans sur le marché de la transformation de blogs et réseaux sociaux en livres (Crédits : Mikaël Lozano)
Créée en 2011 à Bordeaux, la startup Blookup a peaufiné pendant trois ans sa plateforme BlookUp, capable de transformer les contenus des blogs et des comptes de réseaux sociaux comme Twitter ou des murs Facebook en livres. Une augmentation de capital lui donne les moyens de le faire savoir au monde.

Dire qu'ils ont réinventé le livre et l'imprimerie est sans doute un peu exagéré, mais à y regarder de plus près... créée en 2011 à Bordeaux, la plate-forme en ligne BlookUp permet aux internautes de convertir le contenu numérique de leurs blogs en livres papier, ou "Blooks" (contraction de blog et books, livres en anglais).

Ce projet soutenu notamment par le Conseil régional d'Aquitaine avait déjà eu l'occasion de faire parler de lui en 2013, lors de Futur en Seine, festival du numérique national, où la start-up présentait alors sa plate-forme et proposait même aux internautes de réaliser un Blook gratuitement.

Depuis BlookUp a renforcé l'avance technologique de son produit, "grâce à la complicité des utilisateurs" explique Philippe Bruno, président de BlookUp.

"Ils ont fait remonter énormément d'informations sur leur usage de BlookUp. Les utilisateurs, notamment les blogueurs, nous ont permis de sans cesse l'améliorer, le corriger et ce, pendant trois ans. Ce travail, il aurait fallu des dizaines de développeurs pour le mener à bien sans eux" souligne Philippe Bruno.

BlookUp compte imprimer... sa marque sur le marché du  livre à la demande

C'est sans doute grâce à cette avance technologique que BlookUp a su séduire les investisseurs (SRC Finaqui Capital 2, Aqui-Invest et Expanso Capital) qui viennent d'ajouter 490.000 euros à son capital.

"Aujourd'hui, la plate-forme est au point. Nous allons donc nous servir de cette somme pour la faire connaitre. Nous visons les blogueurs bien sûr, principalement ceux qui tiennent à jour des blogs de voyages, qui trouvent là la possibilité d'éditer des livres uniques à partir de leurs contenus, mais aussi les titulaires de comptes sur les réseaux sociaux qui souhaitent faire la même chose avec les expériences qu'ils partagent" explique Philippe Bruno.

"Nous visons le marché français, bien sûr, mais aussi l'export. Nous devons rapidement nous faire connaître au Royaume Uni, en Espagne, Allemagne, dans tous les pays du nord de l'Europe. Mais dès 2016 nous ferons connaître BlookUp aux Nord-Américains !" assure le président de la société.

BlookUp


Du numérique au papier, BlookUp réinvente l'imprimerie


Objectif 5 M€ de CA d'ici 3 ans

Pour cela, la société BlookUp se structure. Elle vient de recruter un administrateur des ventes, un community manager, un ingénieur informatique et dispose, depuis peu, d'un directeur général, Xavier Arnaud, passé par le monde des agences de communication, de marketing.  Il est désormais en charge de piloter la commercialisation de BlookUp.

"Il faut savoir que le marché des blogueurs souhaitant imprimer leurs contenus reste un marché de niche, mais si on l'ajoute celui des internautes utilisant les réseaux sociaux pour s'exprimer, alors là on découvre un marché énorme", souligne Philippe Bruno. "Aux USA par exemple, le marché de l'autoédition, dans lequel nous entrons, pèse 52 Md€ par an ! Grâce à notre avance technologique, nous avons bien l'intention de prendre une position privilégiée dans cette révolution de l'impression et de l'édition qui se profile avec le marché émergeant du livre à la demande. On parle beaucoup, et à juste titre, de l'impression 3D, on néglige un autre phénomène émergeant, celui de machines capables d'imprimer un livre en 3 ou 4 minutes."

Prête pour faire connaître sa solution au monde entier, la startup BlookUp s'appuie sur un modèle économique simple. Le panier moyen de ses utilisateurs, qui reçoivent leur livre 4 à 5 jours après la commande, s'élève environ à 80 €. La société verse 50% de cette somme à l'imprimeur (pour la France il s'agit d'un imprimeur bordelais), le reste revenant à BlookUp qui espère, d'ici 3 ans, réaliser un chiffre d'affaires annuel de 5 M€.
Il faut savoir que les auteurs des livres ainsi réalisés via BlookUp peuvent aussi les mettre en vente (au prix qu'ils veulent) sur le BlookShop et récupérer, eux aussi, de l'argent. Il ne leur reste plus qu'à faire connaître, par leurs blogs et/ou leurs réseaux sociaux, l'existence du Blook...
Oui, BlookUp réinvente aussi l'édition.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :