Ephtée voyage en Chine dans les bagages du Prince du Danemark

 |   |  415  mots
Il faut au moins une centaine d'heures de travail aux artisans d'Ephtée pour réaliser une malette
Il faut au moins une centaine d'heures de travail aux artisans d'Ephtée pour réaliser une malette (Crédits : Ephtée)
Société artisanale, spécialisée dans la réalisation de mallettes, coffrets et bagages de luxe pour des particuliers ou des maisons de prestige issus du monde du luxe, Ephtée (Cenon - 33) est en train de franchir un nouveau cap. Avec le Prince consorts du Danemark, elle s’ouvre au marché chinois.

En 2011, la production de d'Ephtée, malletier de luxe installé à Cenon, près de Bordeaux, crevait le grand écran. Certes, il fallait être un expert pour reconnaître la mallette de dégustation du héro du film « Tu seras mon fils », Paul de Marseuil (Nils Arestrup) tourné dans les vignobles bordelais, mais à l'époque, la société avait réalisé un véritable exploit pour figurer au générique du long-métrage de  Gilles Legrand. Elle avait tenu à le faire savoir. "Nous avions réalisé cette mallette en une semaine seulement, en travaillant nuit et jour" se souvient Franck Tressens, créateur de d'Ephtée.

D'autres "exploits" ont suivi depuis, car la société, qui compte désormais 4 salariés à plein temps, a réussi à devenir une référence du luxe pour de richissimes particuliers ou des marques du monde du luxe. C'est ainsi que, régulièrement, à l'issue d'au moins une centaine d'heures de travail par unité, les produits d'Ephtée prennent la direction des lieux du monde qui concentrent les plus grandes fortunes, New York, Moscou, Genève, Paris, Tokyo… Il y a quelques mois, une malle "Valet de nuit" a fait le bonheur d'un richissime commerçant de Beverly Hills.

Le 100% Made in Bordeaux
à l'assaut de la Chine

Plus récemment, Ephtée a réalisé des malles pour chaussures et vêtements portant le signe H surmonté d'une couronne, blason du Prince du Danemark, Le prince consort Henrik de Danemark, d'origine française (né Henri de Laborde de Monpezat) et propriétaire d'une propriété viticole à Cahors, le château de Cayx. Une commande qui ouvre les portes de la Chine et des amateurs de luxe chinois à la petite production d'Ephtée.

"Le distributeur qui vend les vins et l'image du Prince en Chine a créé cinq boutiques en Chine. Nos malles vont être exposées dans deux d'entre-elles, se félicite Franck Tressens. Nous sommes persuadés que les amateurs chinois de luxe à la française seront sensibles au fait que nous réalisons, contrairement à certains de nos prestigieux concurrents malletiers, nos produits sur mesure à 100% dans notre atelier de Cenon. Aucun sous-traitant en France et encore moins à l'étranger n'intervient sur nos produits. Nous garantissons le luxe français." Un luxe français qui s'offre surtout une vitrine à son savoir-faire sans avoir besoin d'investir lourdement pour cela. Au contraire, c'est un prestigieux client satisfait qui, d'une certaine façon, l'emmène dans ses bagages.

www.ephtee.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2015 à 10:54 :
bravo !
a écrit le 26/05/2014 à 18:03 :
C'est une magnifique invitation au voyage ! Félicitations !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :