A Bordeaux, Siouz veut lever 400.000 € auprès d’Happy Capital

 |   |  292  mots
William Longlade
William Longlade (Crédits : DR)
La société bordelaise 24service.net, porteuse du projet Siouz, veut développer une plateforme interactive de mise en relation entre particuliers et artisans.

Trouver un artisan rapidement : c'est le premier motif qui a poussé William Longlade à créer Siouz. Un site de rencontres qui doit permettre aux particuliers d'obtenir le service dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin.

"Les tarifs des services sont présentés à l'heure, à la journée, sur forfait ou sur devis. Il y a aussi des annonces par prestation de service, comme par exemple le débouchage d'évier, avec le prix correspondant. On peut ainsi chercher par métier ou par fonction", explique William Longlade.

Les artisans qui jouent le jeu ouvrent ainsi leurs carnets de rendez-vous aux clients intéressés. Cette plateforme est en cours de développement et le fondateur de Siouz souligne que, grâce aux partenariats déjà noués avec des institutions et organisations nationales partenaires, 20.000 artisans actifs ont rejoint les bases de données de 24service.net, société qui porte la plateforme Siouz.

Assurer un 2e mouvement de fonds

Le site initial a été développé par une première équipe et William Longlade, qui s'appuie sur des actionnaires chevronnés, comme Nathalie Hamza, dirigeante du site lesetrangers.com et Gilles Raymond, fondateur de News Republic, a besoin de nouvelles liquidités. Dotée d'un capital de 10.000 €, la société 24service.net a été fortement alimentée en apports en compte courant et Nathalie Hamza en est devenue l'actionnaire majoritaire. Pour mener à bien la mise en marché de cette plateforme interactive de mise en relation entre particuliers et prestataires de services locaux, 24service.net doit lever 400.000 € : opération que l'entreprise bordelaise a confiée à la société de financement participatif Happy Capital. William Longlade n'exclut pas par ailleurs pouvoir ultérieurement des fonds en usant d'autres méthodes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :