Vincent Escudé, Prof en poche : "Nous avons un temps d’avance, nous souhaitons le garder"

 |   |  300  mots
Vincent Escudé dirige la société Prof en poche.
Vincent Escudé dirige la société Prof en poche. (Crédits : DR)
Vincent Escudé, président de Prof en poche, est l'invité du Club Eco de La Tribune dans le cadre de Biznext 2016. Co-dirigeant de l'école de soutien scolaire Pieber avec son frère, il raconte la création de l'application Prof en poche et comment il compte la faire évoluer.

Vincent Escudé et son frère Paul ont créé Prof en poche, application de soutien scolaire par chat qu'ils ont testée à l'occasion du bac 2016 avant de la lancer auprès du grand public en septembre dernier.

"On a bénéficié d'une attraction assez énorme sur cette appli et d'un engouement de la part des élèves qui nous surprend, nous avons des centaines d'utilisateurs aujourd'hui", explique Vincent Escudé.

Héritiers de la société familiale Pieber, dont le siège se trouve à Pau, école de soutien scolaire, qu'il dirige avec son frère depuis 5 ans, Vincent Escudé a reçu à l'occasion de Biznext 2016 le prix de la Transformation  numérique pour cette application.

"Nous avons écouté les élèves qui nous ont dit : "Voilà, ce qui serait génial, ce serait d'avoir une solution sur smartphone". L'idée est d'avoir tout le temps le prof à portée de main, d'où le nom de Prof en poche."

Il explique les principes de fonctionnement de cette application destinée à guider les élèves dans la compréhension d'une leçon ou d'un exercice grâce à une réponse rapide de 16 h à 22 h avec une cinquantaine de professeurs mobilisés.
La société a lancé une levée de fonds de 500.000 € sur la plateforme de co-funding Hoolders.

"Nous avons un temps d'avance et nous souhaitons le garder. L'idée est de créer une intelligence artificielle qui viendrait assister les profs c'est-à-dire qu'il pourrait répondre à des questions simples des élèves mais on ne peut pas occulter que l'accompagnement du professeur est primordial. C'est notre méthode depuis 30 ans. Il existe des supports numériques extraordinaires mais on est persuadés que l'élève a besoin d'être guidé et orienté sur ces supports-là, sinon il n'ira plus."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :