Bordeaux Métropole : les copropriétaires veulent tout savoir sur la rénovation énergétique

 |   |  405  mots
Les copropriétaires bordelais sont venus nombreux.
Les copropriétaires bordelais sont venus nombreux. (Crédits : DR)
L’Union des syndicats de l’immobilier (Unis Nouvelle-Aquitaine) a placé la 7e édition de son université de la copropriété, organisée la semaine dernière à l’hôtel Ibis de Mériadeck, sous le thème de la rénovation énergétique.

Le sujet de la rénovation énergétique, au sens d'économies d'énergie, est d'autant plus important que, selon Catherine Coutellier, présidente de l'Unis Nouvelle-Aquitaine, la plupart des copropriétaires ne connaissent pas les aides auxquelles ils pourraient avoir droit. Cette université de la copropriété, où 200 participants étaient attendus, ne portait pas sur la Nouvelle-Aquitaine mais Bordeaux Métropole, qui était représenté, de même que l'Agence nationale de l'habitat (Anah), l'Agence départementale d'information sur le logement (Adil), la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), Procivis, sans oublier un avocat spécialisé en droit de l'immobilier.

"Quand on fait une rénovation au-delà de la façade il faut penser aux "ouvrants", comme les portes et les fenêtres, qui jouent un rôle clé dans l'étanchéité thermique. Et ne pas négliger la fonction du chauffage collectif. C'est dans ce cadre que nous avons invité une représentante de Bordeaux Métropole à notre université. Car l'Unis est déjà dans la dynamique de la Métropole pour apporter les moyens financiers aux copropriétés qui en ont vraiment besoin", éclaire la présidente.

Un guichet unique à la Métropole

Le manque d'informations touche tout le monde mais pénalise gravement les copropriétés financièrement les plus fragiles.

"Les problèmes financiers rencontrés par les copropriétés sont parfois tellement graves que les collectivités doivent intervenir, comme c'est arrivé à Mérignac. Mais, de façon plus large, ce que nous voulons c'est avoir un guichet unique à Bordeaux Métropole pour que les copropriétaires puissent avoir facilement accès à des informations qui sont importantes pour tout le monde, mais qui sont actuellement éparpillées dans de nombreux services", synthétise Catherine Coutellier.

Cela fait deux ans que l'Unis Nouvelle-Aquitaine, selon sa présidente, discute avec Bordeaux Métropole pour trouver une solution satisfaisante.

"Nous avons invité des maîtres d'œuvre à cette université de la copropriété centrée sur la rénovation énergétique, pour qu'ils pensent à intégrer cette contrainte dans les travaux de rénovation. Notre attente correspond aux objectifs de Bordeaux Métropole qui a une urgence, celle d'obtenir des gains énergétiques dans l'habitat. Si l'enjeu de la rénovation énergétique ne décolle pas c'est à cause de ce manque criant d'information des copropriétaires", tranche la présidente de l'Unis Nouvelle-Aquitaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :