Congrès & expos : Bordeaux vise le podium national

 |   |  733  mots
La reconstruction du Hall 2 du parc des expositions va nécessiter un investissement de 29 M€.
La reconstruction du Hall 2 du parc des expositions va nécessiter un investissement de 29 M€. (Crédits : DR)
Le Parc des expositions de Bordeaux bénéficiera début 2019 d'un hall 2 entièrement reconstruit qui permettra à la ville d'accueillir des événements professionnels jaugeant jusqu’à 6.000 personnes. Avec une ambition : se classer dans le top 3 national des villes organisatrices de congrès.

Construit dans les années 50 puis étendu au fil des décennies de trois halls supplémentaires, le Parc des expositions de Bordeaux nécessitait une remise à niveau, dans un quartier en plein renouveau. 77 M€ vont être investis dans l'opération qui consiste d'abord à détruire puis reconstruire le hall 2 ainsi que les bureaux d'accueil  - 29 M€, financés par Bordeaux Métropole, la Ville de Bordeaux, la Région, et la Sbepec, Société bordelaise des équipements publics d'expositions et de congrès (1) - puis dans un deuxième temps à réhabiliter le hall 1 (le Conseil départemental participant également au financement).

La Sbepec, maître d'ouvrage, a lancé la consultation il y a six mois. Le duo d'architectes retenu pour reconstruire le hall 2 du Parc des expositions, constitué des agences Arsène-Henry/Triaud et Brochet/Lajus/Pueyo (2), a présenté ce matin son projet, qui a fait la quasi-unanimité du jury après un long parcours de sélection qui avait mobilisé au départ 116 équipes candidates !

Capter les grands congrès

L'ambition avec ce projet : monter en puissance sur le tourisme d'affaires, en accueillant des conventions nationales mais aussi internationales, les capacités actuelles de Bordeaux en la matière ne permettant pas de répondre à la demande. Car si le Palais des congrès trouve preneur toute l'année, sa capacité (3 amphithéâtres d'une capacité totale de 1.850 places et un espace d'exposition de 3.000 m2) ne permet pas de capter les grands congrès pouvant réunir jusqu'à 6.000 personnes.

Le projet du nouveau hall 2 a été conçu dans cet objectif : un bâtiment modulable d'une surface utile de 14.000 m2 comprenant un hall d'accueil de 1.000 m2, une halle avec une surface d'exposition de 8.000 m2 reconfigurable en salles plénières pouvant accueillir de 1.500 à 6.000 congressistes avec murs et gradins mobiles, etc.

Hall 2 Parc des expositions


Cette reconstruction va permettre également de repenser entièrement l'entrée du site. Les architectes ont conçu une nouvelle façade sur toute la largeur du bâtiment, l'entrée étant abritée sous un grand auvent en porte à faux. La galerie d'accueil s'étend sur toute la largeur de l'édifice, avec une façade transparente : à l'arrière de cette galerie se trouve la halle polyvalente de 8.000 m2. Une rue intérieure permet de relier l'ensemble avec les salles de commissions, les locaux de service et de logistique organisés sur deux niveaux autour des patios intérieurs. Les travaux de démolition vont commencer dès janvier prochain. Le bâtiment devrait être terminé fin 2018.

450 événements d'ici 5 ans

Avec ce nouvel équipement, Bordeaux vise le top 3 des villes organisatrices de congrès en France.

"Ce projet est au cœur d'une filière économique essentielle pour Bordeaux. Le tourisme d'affaires représente 30 % du tourisme à Bordeaux. Même si on sait qu'on ne pourra jamais concurrencer Paris et Lyon, on vise le podium", a expliqué Stéphan Delaux, président de l'Office de tourisme de Bordeaux, tout en précisant que l'objectif, avant même la progression dans le classement, est de faire progresser le chiffre d'affaires.

"Nous souhaitons passer de un peu moins de 400 événements cette année à 450 dans les trois à cinq ans, confirme Eric Dulong, président de Congrès et Expositions de Bordeaux. Nos équipes vont commencer à commercialiser dès janvier prochain pour pouvoir accueillir des congrès dès avril 2019. C'est un énorme challenge que nous avons devant nous, mais avec cet équipement nous n'aurons aucune excuse pour ne pas réussir."

L'optimisme n'est pas feint. Bordeaux, qui disposera d'un équipement exceptionnel au pied du tramway, situation unique, compte également sur l'arrivée de la LGV qui l'an prochain mettra Paris à 2 heures de Bordeaux pour achever de convaincre ses futurs clients.

  • (1) Société publique locale détenue à 70 % par la Ville de Bordeaux et à 30 % par Bordeaux Métropole qui assure la gestion immobilière du parc des expos, du Palais des congrès et du Hangar 14, dont elle a confié l'exploitation et l'entretien à Congrès et expositions de Bordeaux mais garde à sa charge les travaux de gros entretiens et de renouvellement des équipements.
  • (2) Le groupement lauréat est composé de 7 autres contractants : Schlaich Bergermann Partner (bureau d'étude structure, Stuttgart), Groupe Cetab (fluides et thermiques, Bordeaux), Overdrive Economie (économie de la construction, Bordeaux), Ducks Sceno (scénographe, Villeurbanne), JP Lamoureux (acoustique, Paris), C3E Ingénierie (aspects environnementaux, Bordeaux), A+R paysagistes (Saint-Emilion).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :