Stations de ski : N’Py élargit son offre

 |   |  521  mots
Les 8 domaines skiables de N'Py représentent un chiffre d'affaires de 50 M€ par an.
Les 8 domaines skiables de N'Py représentent un chiffre d'affaires de 50 M€ par an. (Crédits : N'Py)
La marque N’Py, 10 ans après sa création, se positionne comme le leader du ski pyrénéen avec plus de 55 % du chiffre d’affaire du massif. Le groupe, qui réunit 8 domaines skiables, a annoncé sa volonté d’élargir son offre, en créant un canal de distribution qui donne accès à l’ensemble des prestations.

Malgré la météo incertaine qui règne sur les sommets pyrénéens, le groupe N'Py, qui enregistre 2 millions de journées skieurs par an, met tout en œuvre pour offrir un produit unique à ses clients. Objectif : proposer une offre complète en matière de séjour de neige. Un virage qui se traduit par la réservation de matériel alpin, l'achat de forfaits mais également la location de séjours. Chambre d'hôtes typiquement locales, hôtels de charme ou encore l'incontournable appartement meublé, telle est la diversité d'hébergements que propose N'Py, soit un total de 63.800 lits touristiques. Le groupe dirigé par Christine Massoure se positionne ainsi comme la plateforme de réservation en ligne auxquelles sont rattachées Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre-Saint-Martin.


Investissements financiers

Pour élargir son offre, N'Py mise d'une part sur la refonte de son outil principal, son site Internet, en y investissant 300.000 euros. Parmi les modifications apportées : un système de géolocalisation et un système de pré-paramètres des dates qui permet de proposer des locations de logements en cohérence avec la date des journées de ski préalablement réservées.
Chacune des 8 stations a également réalisé des investissements à hauteur de ses besoins. La ville de Cauterets a par exemple investi 2,9 millions d'euros dans des aménagements  principalement urbains (parkings, passerelles, accueil, sécurité, reprise d'un restaurant d'altitude...). L'investissement le plus spectaculaire revient au Grand Tourmalet - La Mongie qui a consacré 50 millions d'euros à la création de nouvelles pistes ou encore à la réalisation de travaux des remontées mécaniques. "On a souhaité privilégier le confort des clients", résume Henri Mauhourat, directeur du domaine du Grand Tourmalet.


1 M€ levés pour créer la SAS N'Py Résa

Autre changement marquant en 2015 pour la SEM N'Py : la création de la SAS N'Py Résa, dans laquelle elle est majoritaire. La branche commerciale de N'Py a été valorisée à 3 M€. Cette valorisation réalisée par des cabinets privés a permis à N'Py de lever environ 1 M€ auprès de la Caisse des dépôts et consignations, du Crédit agricole, de la Caisse d'épargne et de EDF pour créer la SAS et porter ses objectifs de commercialisation : atteindre les 75 M€ en 2025. La saison dernière, l'ensemble des stations avaient réalisé un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros, soit 2 % de moins que la saison précédente, avec 638 salariés à temps plein et 1.188 pendant les vacances de février. De nouvelles cartes d'avantages ont fait leur apparition au sein du groupe, la carte N'Py Vacances, N'Py Etudiants et No'Souci Plus. Toutes coûtent une vingtaine d'euros et offrent des réductions sur les prestations des partenaires. N'Py va également aller à la rencontre de potentiels skieurs lors de deux principales opérations commerciales, Saint-Germain des Neiges (du 19 au 22 novembre à Paris) et N'Py Downtown (5 décembre à Bordeaux et 23 décembre à Nantes). Rendez-vous donc, avec un droit de réserve compte tenu de la météo,  le 28 novembre pour l'ouverture des pistes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :