La vie associative, grande oubliée du remaniement ?

La France compte 1,3 million d'associations et 21 millions d'habitants se disent engagés dans le monde associatif. Pourtant, cette large population "peut légitimement se demander qui est son ministre de tutelle. La mention « Vie associative », qui figurait jusqu'à hier dans l'intitulé du portefeuille de Jean-Michel Blanquer, est tout simplement rayée de la liste" à l'issue du remaniement, souligne HelloAsso. La société bordelaise vient de publier un baromètre qui montre pourtant l'attachement fort de la population française au tissu associatif.

3 mn

Installée à l'écosystème Darwin à Bordeaux, HelloAsso alerte sur la suppression de toute référence au monde associatif dans les intitulés des ministères à l'issue du dernier remaniement gouvernemental.
Installée à l'écosystème Darwin à Bordeaux, HelloAsso alerte sur la suppression de toute référence au monde associatif dans les intitulés des ministères à l'issue du dernier remaniement gouvernemental. (Crédits : Agence Appa)

Lundi après-midi, l'entreprise bordelaise HelloAsso, qui propose aux associations et clubs une solution leur permettant de collecter en ligne, gratuitement, leurs adhésions et paiements, livrait la première édition de son baromètre "Les Français et l'action associative". Ce "sondage OpinionWay pour HelloAsso" mené auprès d'un échantillon de 1.144 personnes fin septembre, faisait ressortir les éléments suivants :

  • 65% des activités extra-professionnelles, scolaires ou universitaires des personnes interrogées (le sport en club, ou en groupe, l'accès à la culture, la solidarité, le caritatif, l'action sociale...) sont permises grâce à une association.
  • Une famille sur deux en France est engagée dans une association à titre bénévole, ou pour une aide ponctuelle.
  • 90 % des sondés jugent que les associations permettent de créer du lien social
  • 85 % estiment qu'elles manquent de moyens financiers
  • 72 % pensent que les pouvoirs publics ne soutiennent pas suffisamment les associations

Ce dernier item a trouvé une illustration bien verte dès le lendemain, mardi matin, au moment de l'officialisation du remaniement gouvernemental. "Les 1,3 million d'associations et les quelques 21 millions de Français qui se déclarent engagés dans le monde associatif peuvent légitimement se demander qui est leur ministre de tutelle. La mention « Vie Associative », qui figurait jusqu'à hier dans l'intitulé du portefeuille de Jean-Michel Blanquer, est tout simplement rayée de la liste", observe HelloAsso. Pour la société bordelaise, il s'agit là d'un " symptôme du peu de reconnaissance à un secteur pourtant capital", concentrant "selon les chiffres 9 à 10 % de l'emploi privé".

"Peu de considération" pour le monde associatif

"Privées d'un interlocuteur privilégié au gouvernement qui ferait clairement état de son périmètre, les associations sont les grandes oubliées du remaniement ministériel. Si le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, était jusqu'à ce matin "en charge de la jeunesse et de la vie associative", il n'est désormais plus en charge que de la jeunesse. Même oubli symptomatique dans l'intitulé de son secrétaire d'Etat Gabriel Attal, qui fait son entrée au gouvernement pour s'occuper "de la jeunesse et de la mise en place du service national universel", précise HelloAsso. "Après les coupes budgétaires dans les contrats aidés, la suppression aujourd'hui d'un ministère en charge des associations est une nouvelle preuve du peu de considération que porte ce gouvernement au monde associatif en France", déclare Ismaël Le Mouël, président et cofondateur de la société.

Créée en 2009, HelloAsso vient de franchir la barre des 100 millions d'euros collectés par les associations et clubs sur sa plateforme gratuite. La société bordelaise, en forte croissance appuyée par une levée de fonds de 6 millions d'euros réalisée en 2017, est fondée sur un modèle économique atypique : elle ne prend aucune commission sur les sommes collectées et se finance uniquement via les pourboires laissés par les internautes. Proposant des solutions de paiement, gestion des adhésions, billetterie..., HelloAsso déploie depuis cet été un programme national "Point d'appui au numérique associatif" avec ses partenaires la Fonda et le Mouvement associatif qui vise à permettre la formation des responsables associatifs français de plus de 1.300 associations aux outils numériques et aux stratégies digitales. Le programme n'a pas vocation à former directement ces dirigeants associatifs mais plutôt les structures accompagnant ces associations.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 17/10/2018 à 18:40
Signaler
Les activités peuvent être commerciales ou associatives dans ce cas elles créent du lien social et fonctionnent avec des adhérents qui payent au plus juste les contraintes et surtout participent bénévolement à l'encadrement des diverse activités grâ...

à écrit le 17/10/2018 à 17:42
Signaler
"" 85 % estiment qu'elles manquent de moyens financiers"" ces memes 85% estiment que les 15% restant ne donnent pas assez et qu'a titre perso ils ne donnent rien ' car je n'en n'ai pas les moyens moi', c'est ca? on peut savoir combien ces genereux ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.