Manuel Tunon de Lara, réélu président de l'Université de Bordeaux

 |   |  294  mots
Manuel Tunon de Lara préside l'Université de Bordeaux depuis sa création en janvier 2014.
Manuel Tunon de Lara préside l'Université de Bordeaux depuis sa création en janvier 2014. (Crédits : Agence Appa)
Manuel Tunon de Lara a été élu, jeudi 18 janvier, pour un nouveau mandat de trois ans à la présidence de l'Université de Bordeaux qu'il pilotait depuis sa création en janvier 2014.

C'est par 23 voix sur 36 votants que le conseil d'administration de l'Université de Bordeaux a réélu Manuel Tunon de Lara au poste de président. A 59 ans, il entame donc un nouveau de mandat de trois ans à la tête de cette université née en janvier 2014 de la fusion des universités Bordeaux I, II et IV. Pour les trois ans qui viennent, il entend "poursuivre dans un esprit d'ouverture et de rassemblement une trajectoire ambitieuse de formation, de recherche et d'innovation, dans laquelle chacun puisse s'accomplir et se reconnaître." Fin 2017, Manuel Tunon de Lara a initié une procédure de retrait de la Comue d'Aquitaine pour privilégier le développement du site universitaire bordelais.

Seul autre concurrent en lice pour la présidence, Renaud Coulangeon, maître de conférences à l'Institut de mathématiques de Bordeaux, a obtenu 13 voix.

Par ailleurs, Antoine de Daruvar, professeur de bio-informatique et directeur de l'Ecole doctorale des sciences de la vie et de la santé, a été élu vice-président de l'Université.

Fusion des universités et label Idex

Interne des hôpitaux, Manuel Tunon de Lara devient professeur des universités et praticien hospitalier en 1995. Après un doctorat de sciences à Bordeaux, il exerce au CHU de Pellegrin, au sein du service des maladies respiratoires dont il prend la direction, devenant un spécialiste reconnu de l'asthme et des allergies. En 2003, il est élu vice-président de Bordeaux II Victor Segalen en charge des relations internationales puis il en assume la présidence de 2008 à 2014. Plusieurs évolutions majeures peuvent être portées à son actif dont la réussite de l'Opération Campus, la labellisation Idex décrochée en 2014 et confirmée en 2016 et la fusion des universités Bordeaux I, II et IV.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :