Maïsadour leader de l’autoconsommation d’énergie renouvelable

 |   |  437  mots
Vue d'une partie du siège de Valénergie, à Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes)
Vue d'une partie du siège de Valénergie, à Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) (Crédits : DR-Valénergies)
Le groupe coopératif landais Maïsadour va se doter de la plus grande installation d’autoconsommation énergétique de France, grâce au concours de la société alpine Valénergies.

Valénergies, à Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes), filiale du groupe Valfidus (368 M€ de CA, 1.600 salariés), à Luxembourg, spécialisé dans les produits techniques pour le bâtiment, a développé EllyBox. Une solution technique innovante qui permet de piloter au plus près son autoconsommation en énergie renouvelable, sachant que le client n'a rien à débourser pour l'installation de la centrale photovoltaïque productrice d'énergie. Avec ce contrat Maïsadour, à Haut-Mauco, qui a réalisé 1,3 Md€ de chiffre d'affaires en 2017 avec 5.543 salariés, va se doter de la plus grande ferme photovoltaïque en autoconsommation de France.

Autrement -dit, toute l'électricité produite par les panneaux photovoltaïques installés par Valénergies sera consommée par le groupe agroalimentaire. Articulé sur une production et une consommation locales d'énergie renouvelable, ce type de dispositif s'inscrit dans la transition énergétique. Objectif qui préoccupe légitimement le groupe Maïsadour, déjà certifié à la norme Iso 50001, qui atteste de la mise en place d'un management de l'énergie au sein du groupe landais.

11 % des besoins annuels couverts

"Ellybox est une solution technique issue d'une fabrication industrielle dans laquelle les panneaux photovoltaïques s'assemblent en modules, en fonction des besoins du client. Maïsadour, qui dispose en interne d'une équipe de douze personnes dédiées au système de management de l'énergie, met à disposition des surfaces sur lesquelles Valénergies va installer les panneaux photovoltaïques, à ses frais, explique Mathieu Bonnafous, directeur des opérations de Maïsadour. Ensuite, poursuit-il, Valénergies mettra à disposition de Maïsadour l'ensemble de l'installation photovoltaïque, contre rémunération.Ce projet, qui est actuellement en phase d'instruction par l'administration, pourrait recevoir ses autorisations d'ici deux mois".

Dans le cadre de ce projet Valénergies va équiper Maïsadour de 44 packs Ellybox répartis sur une surface de 13.000 m2, pour une production annuelle qui pourra dépasser 1,53 Ghw. Ce qui devrait représenter 11 % des besoins du groupe coopératif, qui atteignent 14 Ghw/an.

"Après des chantiers dans les Alpes-Maritimes, le Lot-et-Garonne, l'Isère ou le Loiret, nous continuons d'équiper les industriels de tous les secteurs d'activités en leur permettant d'accéder à une énergie « hyper locale ». La communication du gouvernement autour de la transition énergétique permet de faire prendre conscience de l'importance de la consommation locale et des circuits courts. L'autoconsommation en est un parfait exemple, avec une énergie produite et consommée sur place", déroule Olivier Béchu, directeur général de Valénergies.

L'entreprise alpine a par ailleurs commencé à s'équiper depuis fin 2017 de batteries Tesla Powerpack pour stocker l'énergie photovoltaïque produite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :