Solylend finance des programmes pour l’Afrique

Créée l’an dernier par Nicolas Pereira, Solylend, la plateforme bordelaise de prêts participatifs, veut se montrer utile en particulier en Afrique. A l’issue de ses neuf premiers mois Solylend a réussi à lever 450.000 €. (réactualisé 23/02/2018)

3 mn

La gestion de l'eau est au centre des préoccupations de Solylend.
La gestion de l'eau est au centre des préoccupations de Solylend. (Crédits : Reuters)

Nouvelle venue sur le marché du prêt participatif (crowdlending) la plateforme Solylend, à Blanquefort (Bordeaux Métropole), assure le financement de projets de développement, prioritairement en Afrique. La plateforme a été créée l'an dernier par un tout jeune chef d'entreprise alors âgé de 26 ans, Nicolas Pereira. A l'issue de neuf mois d'existence Solylend a levé 450.000 € au travers de quatre opérations, avec des prêts participatifs rémunérés entre 4 et 7 %.

"A travers Solylend je souhaite mettre à disposition de tous les Français un nouvel outil capable de réinventer la coopération Nord-Sud. Notre mission est de mettre en relation des investisseurs individuels en quête de projets porteurs de sens - et pour lesquels ils peuvent mesurer concrètement l'impact - et des bénéficiaires qui voient leur vie radicalement changer grâce aux projets financés par la communauté Solylend" déroule Nicolas Pereira.

Une des dernières opérations menées par la jeune plateforme bordelaise, close le 10 janvier, pourrait sembler échapper un peu à ce cadre puisqu'il s'agit de la levée par Entomo Farm de 143.060 €. Entomo Farm : un système industriel d'élevage d'insectes également installée à Libourne, qui comptait au départ ne lever que 100.000 €.

Lire aussi : Entomo Farm signe avec Ovalie Innovation pour élever ses insectes

Mobiliser des "épargn'acteurs"

L'aspect novateur de l'élevage d'insectes destinés à la consommation humaine, et la facilité avec laquelle ce process pourrait être implanté en Afrique, ont sans aucun doute compté dans le choix de Solylend.

Nicolas Fereira Solylend

Nicolas Pereira (DR-Solylend)

Et puis Nicolas Pereira a commencé sa carrière chez Sunna Design, une startup de Blanquefort dirigée par Thomas Samuel, qui développe des systèmes d'éclairage robustes et peu coûteux précisément pour les pays émergents, notamment en Afrique. Startup pour laquelle Solylend a déjà réalisé une première levée de fonds, dans le cadre du lancement de la création des kits Energie Moon. C'est en allant en Afrique pour le compte de cette entreprise que Nicolas Pereira a eu le déclic et s'est décidé à passer lui aussi à l'action, après avoir élaboré le concept "d'épargn'acteur" pour qualifier ces épargnants qui feront le choix de l'éthique dans la gestion de leur épargne.

Les deux autres projets soutenus par Solylend consistent en la fabrication et diffusion du combustible Yaakaar (à partir de coques d'arachide) et l'installation en Côte d'Ivoire du dispositif Aqualink, permettant de purifier l'eau et de la distribuer. Accompagnée par la pépinière d'entreprises Bordeaux Technowest, mais aussi Le Campement de Darwin (pépinière de la mairie de Bordeaux), la startup Solylend est également soutenue par Bpifrance, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, la CCI Bordeaux Gironde, EY (Ernst and Young) et Avistem Avocats.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.