CES Las Vegas : une quarantaine de startups de Nouvelle-Aquitaine au rendez-vous

 |   |  1364  mots
La délégation des startups de Nouvelle-Aquitaine qui participera au CES Las Vegas 2018
La délégation des startups de Nouvelle-Aquitaine qui participera au CES Las Vegas 2018 (Crédits : La Tribune / Mikaël Lozano)
Près de 40 jeunes pousses de Nouvelle-Aquitaine participeront au prochain Consummer Electronic Show de Las Vegas, du 9 au 12 janvier 2018. Cette fois, les différents partenaires se sont entendus pour y envoyer une seule délégation fédérée autour de la Région. Voici la liste complète des startups retenues.

2017 avait vu deux délégations distinctes en provenance de Nouvelle-Aquitaine prendre la direction du principal salon mondial dédié aux nouvelles technologies, le CES Las Vegas : l'une conduite par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, l'autre par French Tech Bordeaux. 2018 sera l'édition de l'union sacrée ou, pour utiliser une expression plus courue actuellement, celle de la chasse en meute. La Région a pris le rôle de chef de file pour rassembler toutes les jeunes pousses, au nombre d'une quarantaine, au sein d'une même délégation. Certaines iront sur l'Eureka Park, lieu réservé aux startups sélectionnées par les organisateurs du salon, qui accueillera 23 jeunes pousses de Nouvelle-Aquitaine réunies au sein d'un espace régional bien identifié. D'autres sur les marketplaces thématiques et d'autres encore se présenteront en tant que simples visiteurs, afin de repérer les nouvelles tendances et d'enchaîner les rendez-vous BtoB.

"Deux délégations, ce n'est jamais bon quand on veut chasser en meute", a lancé le président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, lors de la présentation de ces startups, évoquant cette fois un saut "tant qualitatif que quantitatif". La Région, chef de file, apporte précisément 139.875 € pour 40 entreprises, soit 50 % de leurs dépenses (location de stand, frais des intervenants en coaching...) mais elle apporte aussi 200.00 € supplémentaires avec la mise à disposition d'un lieu de rencontres dans le salon, d'une agence de relations presse, d'un site web dédié, d'un community manager...

Autour d'elle, de nombreux partenaires tels qu'Aliptic, Bordeaux Métropole, la CCI de Bordeaux Gironde et CCI International, le pôle Digital Aquitaine, French Tech Bordeaux et le Syndicat des professionnels du numérique (SPN). Un accompagnement impliquant plusieurs partenaires pluridisciplinaires, comme le Collectif Quinconces par exemple, est également proposé aux startups au niveau individuel et collectif : comment réussir son pitch, gérer les problématiques de différences de culture...

Un fonds en gestation

Souhaitant s'affirmer comme une "Région startup", la Nouvelle-Aquitaine défendra au CES "l'idée de joindre l'humain au numérique", autrement dit s'appuyer sur la technologie au bénéfice de la société. Alain Rousset illustre cette optique par l'apport de la simulation et de la réalité, virtuelle ou mixte, dans l'éducation ou l'e-santé par exemple. Le président du Conseil régional a également profité de la présentation des 40 startups pour redire sa volonté d'insister "sur le up de startup. Le start on sait faire et on sait le financer. Le up, c'est le trou noir de l'économie française. Nos PME sont trop petites et n'arrivent pas à croître. Il faut pour cela mettre à disposition un dispositif d'accompagnement en fonds propre massif. (...) Je n'entends pas ce sujet dans les cercles étroits parisiens. De notre côté, nous commencerons à lever des fonds au début de l'année 2018 pour mettre en place un fonds capable d'investir dans des tickets de 5 à 15 millions d'euros, et d'entrer les premiers au capital des startups." Un projet déjà détaillé dans nos colonnes.

Sur les 40 entreprises retenues pour faire partie de la délégation, "20 ne viennent pas de Bordeaux et c'est une bonne chose car nous avons besoin de créer des liens entre les territoires", souligne Benoit Cuisinier-Raynal, directeur général de la CCI de Nouvelle-Aquitaine, qui apporte de son côté 600.000 €. Son mot d'ordre : "Soyez offensifs !" Les jeunes pousses ont été regroupées dans 6 thématiques :

La e-santé centrée sur le patient

Diabilive : application mobile pour faciliter le suivi quotidien des personnes diabétiques

Lire aussi : Diabète : après Paris, l'appli Diabilive a été sacrée à Las Vegas


ID Vitae : carnet de santé et pièce d'identité à porter sur soi sous forme de bracelet ou d'un autre objet, permettant d'identifier la personne, de prévenir ses proches et d'accéder à ses informations vitales

Nomadeec / Exelus : plateforme de télémédecine d'urgence et de premiers soins

Lire aussi : Exelus lève 1 M€ pour déverrouiller la télémédecine


Synapse : assistant virtuel d'aide à la prescription de médicaments pour les médecins

La maison connectée pour un mieux-vivre ensemble

Domalys : lampe "magique", baptisée Aladin, facilitant la vie des personnes âgées à domicile, détectant les chutes...

Elmer : douche connectée comprenant notamment des recharges d'huiles essentielles

Neop / Onegates : solution de gestion et de contrôle d'accès des sites partagés ou isolés, suivant également l'occupation de l'espace

Hopen Family : application et clé à installer sur la télévision pour que les seniors puissent facilement recevoir des photos de leurs proches

Lire aussi : Silver économie : Hopen Project ouvre son capital et lance son nouvel objet connecté


Rium : capteurs connectés à bas coûts pour la détection et l'analyse de la radioactivité

Climax Technology : produits connectés pour la maison, la smart city, l'e-santé...

New'ee : mobilier sonore remplaçant les systèmes de diffusion classique

Lire aussi : Pourquoi l'innovation New'ee va faire du bruit

Le digital et l'humain en interaction dans l'industrie 4.0

1A3I : solution de restructuration de documents destructurés basés sur le big data et le deep learning

Facto.IO : solution de formation en réalité augmentée destinée aux industriels

GreenMe : service connecté pour la qualité de l'environnement au travail associant ressenti du salarié et mesures de paramètres objectifs

Iteca : solutions logicielles pour augmenter les performances industrielles

Meshroom VR : outil de présentation en réalité virtuelle s'adressant aux concepteurs et designers d'objets 3D

Numii / AIO : objet connecté générant de la donnée sur le travail humain en milieu industriel

Lire aussi : AIO, roi de l'industrie astucieuse, ouvre son capital


Silent space : service technologique de masquage sonore limitant le bruit en open space et responsabilisant les personnes sources de bruit

Skeyetech : drones autonomes pour la surveillance de sites sensibles

Lire aussi : La pépite bordelaise Skeyetech rachetée par le glouton Azur Drones


XLStat / Addinsoft : solutions d'analyse pour Microsoft Excel

Cadlink : logiciels 3D pour la création et le design

DMIC : solution de gestion de flotte basée sur des capteurs GPS

Drone protect system : solution de surveillance par drone permettant de réagir en cas d'alerte sans intervention humaine sur la zone sensible

Lire aussi : Drones : DPS nouvel acteur de la formation de télé-pilotes


Incwo : logiciel d'optimisation de la gestion de l'entreprise

Le modèle collaboratif social et humain

Botmatic : chatbot dédié au secteur des ressources humaines

SoUse : moteur de recherche regroupant les offres issues de l'économie collaborative et circulaire

Facil'iti : outil rendant le numérique plus accessible aux personnes atteints d'une déficience ou d'une incapacité

L'homme dans la cité du futur

Bziiit : solution de captation, d'analyse et d'animation de données locales multisourcées pour améliorer la rentabilité du magasin, du site de visite...

Lire aussi : Bziiit, une plateforme pour booster le trafic d'un établissement


Knock : assistant virtuel permettant de trouver facilement un bien immobilier correspondant à ses propres critères

Lire aussi : Dix startups bordelaises à suivre dans l'immobilier


Pack'n drive : chatbot de déclaration de sinistres automobiles déployé dans les interfaces de véhicules connectés

Wiidii : assistant personne hybride associant intelligence artificielle et compétences humaines de conciergerie

Lire aussi : Zodiac et Transavia embarquent le concierge 2.0 du Bordelais Wiidii


Sitigeo : site de vente immobilière gratuit avec géolocalisation précise

Lire aussi : Immobilier : Sitigeo concurrence Le Bon Coin


Ubidreams : développement d'applications mobiles et déploiement d'architectures systèmes, autour de la transformation numérique

L'éducation et les loisirs pour mieux apprendre

Limouzik : application transformant tout objet connecté en instrument de musique polyphonique live

Slick : stabilisateur vidéo dédié à la caméra GoPro

CWD Sellier : selle connectée et application aidant le cavalier dans l'entraînement au saut d'obstacles

Marbotic : jouets connectés en bois favorisant l'apprentissage

Lire aussi : Marbotic lève 1,45 M€ pour ses jouets éducatifs connectés


HypView : réalité mixte sur casque Hololens autour d'objets du luxe

Plus deux structures qui ne sont ni startups, ni PME innovantes : le Futuroscope, célèbre parc d'attraction de Poitiers, et Sanpsy, unité de recherche de l'université de Bordeaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :