Pourquoi l’innovation New’ee va faire du bruit

 |   |  930  mots
Le fabricant de mobilier pour hôtels Denantes intégre, dans certaines de ses têtes de lit, la technologie New'ee de Life Design Sonore. Résultat, une meilleure immersion sonore du client pour un volume moindre et donc moins de gêne potentielle pour les chambres voisines.
Le fabricant de mobilier pour hôtels Denantes intégre, dans certaines de ses têtes de lit, la technologie New'ee de Life Design Sonore. Résultat, une meilleure immersion sonore du client pour un volume moindre et donc moins de gêne potentielle pour les chambres voisines. (Crédits : LDS)
Installée à Limoges, la jeune société Life Design Sonore (LDS) développe une technologie innovante : New’ee, capable de sonoriser n’importe quel meuble ou presque. Ses carnets de commandes sont copieusement garnis, les filières de l’hôtellerie et de la santé adorent.

Plutôt que de bruit, en vérité, il vaudrait mieux parler de son, car en 2011, au moment de sa création, la jeune histoire de la société limougeaude commence comme celle d'une agence de design sonore "classique".
Mais, issue de la rencontre entre un développeur, Benoît Texier, et LA référence française de la spécialité, le designer sonore Louis Dandrel, la société va rapidement connaître un virage stratégique important. Au-delà de la sonorisation des lieux, des évènements, leur métier d'origine, les fondateurs de LDS vont très vite s'intéresser à la technologie qui optimise la diffusion du son.

"Par rapport aux commandes des clients, comme les musées, par exemple, nos créations sonores étaient trop souvent limitées dans leur objectif d'immerger le visiteur par la qualité voire la présence ou répartition des équipements de sonorisation", explique Audrey Jayet, responsable marketing et communication de LDS.

Dans les hôtels, des têtes de lits vont vibrer pour le son

C'est en cherchant le moyen de diffuser à distance et sans contrainte d'installation des contenus sonores qu'au bout de quatre années de R&D, LDS a mis au point New'ee. Ce système relie des vibreurs qui, sans enceinte, communiquent à la matière (bois, métal, verre, tissu...) la vibration qui restitue, à l'oreille de l'auditeur, n'importe quel son dans une bonne qualité. Bref, l'objet ou meuble est mis en vibration et devient, ni plus, ni moins, une enceinte.
Cette technologie n'est pas nouvelle, elle a environ une trentaine d'année, la valeur ajoutée de LDS c'est la carte électronique "maison" et la technologie sans fil qu'elle a mis au point pour relier l'émetteur du son au bandeau sonore New'ee.

"Avec notre technologie, l'installation est ultra simple, on branche un émetteur sur la source, TV, radio, ordinateur... on fixe le bandeau sonore doté de mini-moteurs vibrants sur le ou les supports qu'on souhaite mettre en vibration et la technologie fait le reste", souligne Audrey Jayet.

Une simplicité d'installation et d'utilisation qui a fait mouche dans plusieurs secteurs d'activité.

Bastide Médical, Denantes, Innov'sa... adoptent New'ee

Ainsi Denantes, le fabricant français de mobilier dédié à l'hôtellerie, a décidé d'intégrer la technologie limougeaude dans les têtes de lit qu'elle propose à ses clients.
Le son de la télévision ou de la radio de la chambre, mais aussi éventuellement celui du smartphone, ordinateur sort désormais des têtes de lit du fabricant. Ce son est, de fait, plus immersif et plus concentré sur les oreilles des occupants de la chambre. En outre, il supprime les éventuels gènes sonores entre les différentes chambres de l'hôtel.
New'ee fait aussi mouche dans le monde de la santé et de la dépendance où l'on connaît les vertus thérapeutiques du son, des contenus relaxants et où l'on cherche en permanence les meilleurs moyens de la diffuser.
La technologie limougeaude a donné l'envie à un fabricant français d'oreillers, Innov'SA, d'intégrer New'ee dans sa production. Pour le prix de 349 € (un tout petit peu plus qu'un casque audio bluetooth de bonne qualité), il peut proposer à des établissements de type Ehpad par exemple, des coussins sonorisés et connectés qui permettent à leur utilisateur de pouvoir profiter de sa musique ou télévision sans... la partager avec d'autres occupants du même espace et surtout sans la contrainte du casque audio, de son éventuel fil, ou de l'isolement sonore qu'il entraîne, voire la douleur après plusieurs heures d'écoute.

Bastide Médical


Le fauteuil Sonato Confort distribué par Bastide Médical intègre la technologie New'ee.

7 M€ de commandes programmées dans les 18 mois

De son côté, le distributeur de matériel médical Bastide Médical a souhaité voir se développer un fauteuil, Sonato Confort, qui intègre complétement cette technologie New'ee.

"Les pistes de développement et de déploiement de la technologie sont énormes. Nos clients fabricants et distributeurs nous font remonter régulièrement des demandes, des attentes de leurs clients, qui sont autant de nouveaux marchés à adresser pour nous. Notre R&D internalisée s'applique à faire évoluer New'ee de manière à répondre aux attentes qui émergent en continue en matière de confort sonore. Désormais, si notre métier historique reste le design sonore, l'activité générée par New'ee tire véritablement notre chiffre d'affaires", souligne Benoît Texier, PDG de LDS.

L'an dernier, la société a réalisé 200.000 euros de chiffre d'affaires dans son activité "historique" de design sonore. Avec les attentes manifestées par les différents marchés adressés par New'ee, et ceux que LDS n'adressait pas initialement, comme la sonorisation de la ville qu'elle étudie actuellement pour le compte d'un groupe français de construction, le part de cette activité va considérablement se réduire dans le compte d'exploitation de la startup basée à Ester Technopole (Limoges).

"Nous avons d'ores et déjà facturé 650.000 euros de vente de notre technologie, mais les engagements de commandes enregistrés devraient nous permettre de, très raisonnablement, espérer 7 M€ de chiffre d'affaires à l'issue des 18 mois qui viennent", assure ce dernier.

Une explosion de l'activité qui entraînera le doublement du nombre de salariés de la société... 8 aujourd'hui, et bientôt 16 avant la fin de l'année 2017.
L'explosion du volume sonore des télévisions et radios des plus anciens ou malentendants d'entre nous appartiendra, elle, peut-être bientôt au passé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2017 à 7:13 :
bonjour
j'écoute la tv avec un casque.ou trouver le coussin sonorisé.
bien cordialement

orengo
a écrit le 26/10/2016 à 16:41 :
Il y a un truc qui n'est pas mal aussi, cela se nomme le silence. Vous savez cet état dans lequel nous ne sommes plus agressés par un tapage sonore pseudo musical en permanence.
Le silence ce qui existe à la fin d'un morceau de musique ou d'une chanson et que les excités des radios, chaines de télé,etc on fait disparaitre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :