Ceva et ID Projects couvent un futur leader

 |   |  274  mots
La fusion ID Projects/Ecat va faire de la nouvelle filiale du groupe Ceva Santé animale un leader made in France dans le domaine de l'automatisation et de la vaccination in-ovo au couvoir.
La fusion ID Projects/Ecat va faire de la nouvelle filiale du groupe Ceva Santé animale un leader "made in France" dans le domaine de l'automatisation et de la vaccination in-ovo au couvoir. (Crédits : Id Projects)
Le laboratoire Ceva Santé animale (siège à Libourne) ne se contente plus d’être leader mondial de la vaccination de volaille. Sa filiale Ecat est en négociation exclusive avec ID Projects en vue de créer le leader français de l’équipement de couvoirs.

Via sa filiale Ecat, spécialisée dans l'automatisation des couvoirs, les équipements de manipulation d'œufs et de poussins, Ceva Santé animale, groupe vétérinaire présent dans 110 pays (766 M€ de CA 2014, 4.000 salariés environ) s'apprête à devenir le leader national de l'automatisation et de la vaccination in-ovo au couvoir.
Ecat, société de Landivisiau (Finistère) qui emploie 64 personnes, est entrée en négociation exclusive avec une autre société finistérienne, ID Projects (siège à Plouédern. Une trentaine de salariés), qui, depuis sa création en 2007, conçoit et fabrique des machines innovantes dédiées aux couvoirs.

Devenir acteur mondial de la modernisation des couvoirs

Après fusion, l'ensemble constitué de deux sociétés complémentaires dans leurs offres pourra proposer une gamme de produits et de services plus large aux acteurs de l'élevage de volailles. La R&D sera également mise en commun et donc renforcée, la capacité de production sera développée, tout comme le maillage commercial mondial.
Ceva, qui est en passe de devenir leader mondial de la vaccination de volailles au couvoir (ses traitements sont commercialisés dans 70 pays), entend, avec le résultat de cette fusion qui sera effective le 1er mars, promouvoir les méthodes de production et de vaccination des volailles les plus modernes et "contribuer à la dynamique de modernisation et d'expansion des couvoirs dans le monde. Nous avons, en France, de grandes écoles d'ingénieurs, il est donc normal pour nous de faire connaître ce savoir-faire dans les pays où nous sommes présents", explique Marc Prikazsky, PDG de Ceva Santé animale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :