Un tourisme éclatant cet été en Aquitaine

 |  | 829 mots
Lecture 4 min.
Phénomène nouveau, Bordeaux est devenu un véritable lieu touristique.
Phénomène nouveau, Bordeaux est devenu un véritable lieu touristique. (Crédits : Agence Appa)
Le tourisme aquitain bénéficie cette année d’une conjonction de facteurs exceptionnels qui propulsent la saison touristique à des niveaux rarement atteints. Une réalité confirmée par les témoignages recueillis auprès des professionnels.

La présidente du Comité régional du tourisme d'Aquitaine (CRTA), Régine Marchand, l'a rappelé très simplement ce mardi matin.

"En mai et juin, l'activité touristique a bénéficié du beau temps et de grands week-ends grâce aux ponts du mois de mai. Le niveau de fréquentation en juillet est fabuleux, non seulement à cause de la météo mais aussi parce que la France a bénéficié de la baisse de l'euro par rapport au dollar et à la livre sterling et du contrecoup des attentats en Afrique du nord, qui a poussé les touristes à préférer la France" a détaillé la présidente.

Si ces facteurs sont étroitement liés, il est certain que la baisse des prix entrainée par la hausse du dollar et de la livre par rapport à l'euro a joué un rôle déterminant.


4e région pour l'hébergement marchand


La présidente du CRTA a aussi rappelé que le succès de l'Aquitaine repose sur un ensemble d'atouts, "le littoral, la montagne, la préhistoire et l'urbain, qui est un phénomène nouveau puisque les touristes vont visiter Bordeaux et Pau même quand il fait beau", a-t-elle résumé. L'Aquitaine accueille chaque année 14 millions de touristes qui ont généré 93 millions de nuitées touristiques en 2014. La région occupe le quatrième rang national pour les nuitées en hébergement marchand, avec 6,5 % de part de marché national, derrière Provence-Alpes-Cote-d'Azur (8,5 %), Rhône-Alpes (8,2 %) et Languedoc-Roussillon (7,7 %), devant Bretagne (5,4 %) et Pays-de-la-Loire (4,7 %). Marqué par un mois de juillet exceptionnellement chaud et ensoleillé, le début de la haute saison va de pair avec le contrôle des dépenses. "Les Français font attention à leur porte-monnaie mais les étrangers aussi".


86 % de professionnels satisfaits

"Globalement les dépenses touristiques sont en baisse par rapport à 2014, qui était déjà en recul. Cela se traduit notamment par le fait que les touristes restent moins longtemps et qu'ils font moins de sorties au restaurant", analyse Brigitte Bloch, directrice du CRTA.

Signe de la réussite de cette saison touristique, 86 % des 815 professionnels du tourisme aquitain interrogés par le CRTA se disent satisfaits, avec une pointe de satisfaction à 92 % sur le littoral, dont 97 % sur le Bassin d'Arcachon, du jamais vu depuis quinze ans selon Brigitte Bloch. La fréquentation touristique s'est stabilisée dans les territoires de l'intérieur soit, en plus de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, la Gironde, les Landes et le Béarn et le Pays-basque, avec 72 % de professionnels satisfaits.

Les Français représentent 80 % de la clientèle touristique dans la région et 86 % des professionnels du tourisme aquitain ont trouvé leur fréquentation soutenue. Et 75 % de ces mêmes professionnels ont estimé que la fréquentation étrangère était bonne. Là aussi le tourisme littoral, avec 84 % de bonnes opinions est en tête, avec des pointes à 90 % sur le Bassin d'Arcachon et 93 % sur le littoral médocain. Deux villes font également des étincelles, Bordeaux, avec 82 % de professionnels satisfaits de la fréquentation étrangère, et Pau (73 %).


Toujours plus d'Espagnols


Dans les faits notables relevés pour cet été, se confirme la hausse de fréquentation des Espagnols, qui se classent en deuxième position pour les nuitées dans les hôtels juste derrière les Britanniques. Les Espagnols se classent également à la deuxième place avec les Néerlandais pour le tourisme vert. Avec la hausse du dollar sur l'euro, les Américains sont de retour.

"C'est une sorte de clientèle lointaine et de proximité. Ils connaissent l'Aquitaine et sont plus nombreux que les Italiens", annonce Brigitte Bloch.

Toutes catégories de séjour confondues, les Allemands restent les premiers touristes étrangers à venir en Aquitaine, devant les Britanniques, les Espagnols, les Néerlandais et les Belges. Autre fait positif pour cette année touristique 2015, 61 % des professionnels interrogés se disent confiants pour l'arrière saison.

Que va devenir le CRTA ?

Régine Marchand et Brigitte Bloch ont également profité du point presse de ce mardi matin pour présenter "Chiffres du tourisme en Aquitaine -Mémento 2015". Une bible de près de 300 pages qui dresse le portrait exhaustif du tourisme aquitain en... 2013. C'est le temps de traitement qu'il a fallu pour communiquer des données vérifiées, en collaboration avec l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). "On a des chiffres mais jamais ceux que l'on nous demande" s'amuse Brigitte Bloch.

Une façon aussi de présenter le tourisme aquitain dans toutes ses dimensions à l'aube de la création de la future grande région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes. Les comités régionaux du tourisme continueront à exister bien sûr, mais impossible de savoir de quelle manière va se transformer le CRTA (Comité du tourisme régional d'Aquitaine).

"En 2016 nous existeront encore, nous travaillons sur des pistes de réflexion dans ce sens avec les CRT de Limousin et Poitou-Charentes" fait savoir Régine Marchand.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :