Le Rallye des pépites, l'association devenue entreprise

 |   |  821  mots
Clara Maumont et Ethel Le Bobinnec, cofondatrices de Vous Com'L et architectes du Rallye des pépites
Clara Maumont et Ethel Le Bobinnec, cofondatrices de Vous Com'L et architectes du Rallye des pépites (Crédits : Mila Ta ninga)
Pour sa 4e édition, samedi 10 mars, le Rallye des pépites bordelaises se présentera sous sa nouvelle structure, une SAS. L'objectif reste le même : proposer au grand public d'appréhender la vie économique du territoire à travers la mixité, l'intra-entrepreneuriat et l'entrepreunariat au féminin autour d'un jeu de piste "ludique et citoyen".

Le Rallye des pépites a été inventé pour répondre à un enjeu sociétal important de manière ludique. Il s'agit de promouvoir et reconnaître la place de la femme en mettant en avant des entreprises soucieuses de la mixité ; celles qui ont fait une place particulière aux femmes en leur permettant, par exemple, de se former pour prendre des postes à responsabilité. Les entreprises accueillantes (entreprises étapes) peuvent également montrer leur volonté d'attirer plus de femmes dans leurs rangs.

"L'événement permet aussi de formaliser l'apport de la mixité dans une équipe. Cela montre que les femmes peuvent apporter quelque chose de positif dans des métiers où l'essentiel de nos recrutements se fait dans les réseaux et reste très masculin. J'ajouterais que si nous voulons un système éducatif qui produit des futures techniciennes, on peut attendre longtemps. Ce Rallye est un moyen de lancer un message qui est très important pour nous", assure un responsable d'Orange, entreprise étape en 2017.

Le Rallye des Pépites est d'ailleurs labellisée dans le cadre du Tour de France de l'Égalité Femmes/Hommes et a été lauréat ces trois dernières années du Prix Initiative de la CCI Bordeaux-Gironde et de la Ville de Bordeaux.

Pour cette édition 2018, ce sont autant des entreprises étapes telles qu'Aquinov (conseil en propriété industrielle), le Barreau de Bordeaux,  Cdiscount, Myjolibag (cosmétiques et soins bio pour la grossesse), Numissima (spécialiste du rachat d'or, d'argent et de platine) ou encore Thales qui présenteront la diversité du tissu économique local.

Le Rallye des pépites ou entreprendre au féminin

En quatre ans d'existence, le Rallye des pépites a pris son envol. Depuis août 2017, l'entreprise Vous Com'L (société par actions simplifiée) a vu le jour et remplace l'association Gazellissimes pour l'organisation du Rallye des pépites. Les deux fondatrices de l'événement, Ethel Le Bobinnec et Clara Maumont, restent fidèles à leur objectif : devenir des actrices incontournables de la mixité dans les entreprises et faire évoluer les mentalités.

"Nous voulions être cohérentes avec l'événement et nous nous sommes appliquées à nous-mêmes le message du Rallye des pépites : « osez entreprendre ». Il fallait sentir ce qui pouvait se faire, modéliser l'événement et même parler d'argent. Aujourd'hui en tant que femmes, on a encore des difficultés à parler argent. Maintenant on sait le faire. En plus, nous avons la chance en « province » d'avoir des entreprises qui aident beaucoup plus l'économie locale du territoire."

L'application mobile de l'événement (un road book numérique qui permet de suivre les différents circuits du Rallye) développée par l'association, a été rachetée par l'entreprise. "Nous avons fait un plan de financement digne d'une entreprise qui veut se donner les moyens ! Avec un prêt bancaire et des investissements personnels (pour un capital social de 10.000 €). Aujourd'hui nous sommes déjà quatre", précise la présidente de Vous Com'L Ethel Le Bobinnec.

Un Rallye coûte 70.000 €. Il est en partie financé par les entreprises étapes à hauteur de 3.000 € chacune, mais également par les participants à hauteur de 24 € par personne et le reste par des partenaires privés (comme API, Caisse d'épargne Aquitaine Poitou-Charentes, Orange, Cter&Co, Freixenet) et des institutionnels (comme la Région Nouvelle-Aquitaine via le Plan d'action régional pour valoriser l'entrepreunariat au féminin).

Objectif 2018 : exporter le Rallye dans la Région Nouvelle-Aquitaine, en France et à l'international

Depuis le changement de structure en août dernier, le Rallye s'est également exporté à Limoges et à Pau en octobre et en décembre 2017. "Nous avons envie de travailler dans toute la Région Nouvelle-Aquitaine. Les villes de Limoges et Pau sont reprogrammées en 2018 et au second semestre ce sera au tour de Poitiers et de La Rochelle de s'inscrire dans le Rallye des pépites", expose Ethel Le Bobinnec. Et déjà, il est envisagé de l'étendre dans plusieurs villes et agglomérations françaises. Des négociations sont en cours avec des villes telles qu'Avignon.

"Nous avançons bien et nous sommes même confrontées au déploiement qu'il faut financer sur de nouvelles villes étapes. Si on veut s'étendre en France et par nous-même on va devoir financer quatre à six emplois par événement. Notre déploiement national passera très probablement par une levée de fonds potentielle."

L'engouement autour de l'événement et de sa thématique s'est également traduit par des demandes faites par un organisme à Paris ou encore au Cameroun. "Mais pour le Cameroun ce sera un peu à part. Ce n'est pas nous qui allons le développer mais deux correspondantes. Il va falloir que nous nous adaptions aux spécificités locales. Ça a été présenté aux institutionnels qui ont trouvé ça intéressant", précise Ethel Le Bobinnec.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :