Handi’Home, en pleine expansion, recrute

 |   |  507  mots
Karin Barde, fondatrice d'Handi'Home (à droite), avec l'une des bénéficiaires des services de la société
Karin Barde, fondatrice d'Handi'Home (à droite), avec l'une des bénéficiaires des services de la société (Crédits : ©Edgar_Slott)
Handi’Home, entreprise girondine qui s’occupe exclusivement du maintien à domicile de personnes en situation de handicap, s’agrandit. Créée en 2010 à Talence par Karin Barde, elle doit ouvrir l’an prochain un pôle dédié aux enfants et va recruter 50 personnes.

Installée à Talence, Handi'Home est spécialisée dans le maintien à domicile des personnes handicapées. Elle emploie aujourd'hui 75 salariés, dont 52 équivalent temps plein ; 31 bénéficiaires sont pris en charge, chacun étant entouré par une équipe d'auxiliaires composée de 2 à 6 personnes. Si Karin Barde a choisi d'ouvrir une deuxième agence, c'est en partie parce que les enfants représentent le quart de ses clients. On constate effectivement un manque de structures spécialisées, et plus particulièrement pour les jeunes personnes atteintes d'un handicap (physique ou mental).

Un recrutement de 50 personnes

C'est donc en juin 2017 que ce pôle dédié aux enfants ouvrira ses portes, l'équipe accueillera alors 50 nouveaux collaborateurs répartis entre les deux agences, pour accompagner également les perspectives de croissance de l'activité d'Handi'Home auprès des adultes. Récemment, 5 nouveaux salariés ont par exemple intégré l'entreprise afin d'assister un bénéficiaire qui est suivi 24 h sur 24. D'ailleurs, Karin Barde précise qu'elle est en constante recherche de nouveaux collaborateurs. Pour le recrutement, la dirigeante ne cherche pas de profils types, il y a évidemment une priorité aux diplômés mais les valeurs et la passion sont des atouts décisifs.

"On ne fait pas ce métier par hasard, assure Karin Barde. Tous les collaborateurs ont un rapport sensible au handicap : un proche touché ou une rencontre qui a créé un déclic. C'est ce qui leur permet de travailler avec nous sur le long terme et de répondre au mieux aux besoins et envies des personnes en situation de handicap."

Les personnes recrutées sont formées dès leur arrivée (35 heures dispensées) puis embauchés en CDI et à temps complet (sauf demande de temps partiel par le collaborateur).

19 % de croissance

En revanche, le pôle enfant recrute uniquement des personnes formées et diplômées. Ce projet a vu le jour suite à la sollicitation de parents en quête d'un suivi quotidien pour leurs enfants handicapés, mais également grâce au soutien des acteurs locaux de la santé et de l'économie. L'ensemble des prestations d'Handi'Home est facturé au prix horaire strict de 17,77 € TTC sans aucune majoration, à l'exception du 1er mai et du 25 décembre. Ce coût horaire correspond à la Prestation de compensation du handicap (PCH) fixée par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour les entreprises prestataires. Plus précisément, lorsqu'un client est pris en charge par un employé payé au smic, le Conseil départemental verse une subvention de 16,84 €HT soit 17,77 € TTC à Handi'Home. En 2015, l'entreprise a réalisé 1,116 million d'euros de chiffre d'affaires, ce qui représente une importante évolution entre 2014 et 2015 puisque l'entreprise a enregistré une croissance de 19% de son CAs. Une progression que Karin Barde explique par la spécificité de l'agence et la multitude de services proposés alors qu'Handi'Home n'a entamé aucune démarche commerciale ou campagne de communication, comptant seulement sur les partenariats noués (Adapei, Pôle autisme, Samsah) et le bouche-à-oreille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2017 à 22:19 :
suite à la lecture de cet article, et actuellement à la recherche d'un emploi, j'ai postulé à leur offre de poste, j'ai donc assisté à un premier puis un deuxième entretien dans la même journée, à la chaîne comme chez certains recruteurs sans scrupules, déception, cette enseigne prétend former des employés alors qu'elle cherche des employés déjà formés et expérimentés, la directrice m'a fait comprendre que je n'avais pas l'expérience requise, alors qu'il est précisé le contraire dans l'article, même pire, mes autres (pauvres diplômes) sont rédhibitoires pour elle, j'ai noté aussi la nervosité avec laquelle elle posait ces questions, une personne pas à l'aise avec des gens instruits, manipulatrice, dénote un besoin de dominer, car si l'on ne se plie pas à sa volonté, madame profère des menaces, le deuxième entretien a tourné vinaigre à cause de cela. Personnes sérieuses cherchant un emploi passez votre chemin, car discrimination à l'embauche, clients s'abstenir de quémander leurs services.
a écrit le 24/11/2016 à 10:41 :
Avez vous des infirmières.
-------------- des Aides soignantes.

La prise en charge est elle acquise par la Sécurité Sociale .
Ma femme ayant la maladie d'Alzheimer , aurait besoin d'intervention 3 fois par jour
elle est clasée en GIR 2 nous habitons St Jean D'illac ,.
Pourrier vous faire cette prestation . Merci de me faire réponse
JC SALES
a écrit le 24/11/2016 à 10:30 :
Avez vous des infirmières.
-------------- des Aides soignantes.

La prise en charge est elle acquise par la Sécurité Sociale .
Ma
a écrit le 19/10/2016 à 13:11 :
Bonjour, actuellement en reconversion professionnelle je souhaiterai savoir si vous accepteriez une immersion en entreprise proposée par le pôle emploi ? Quel type de formation est nécessaire pour intégrer une structure comme la votre? Qualités et compétences? D'avance merci pour votre reponse. Cordialement. Mirault Charlotte.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :