La forêt de demain s’enracine à Mimizan

 |   |  553  mots
La forêt et les forestiers de demain s'exposent à Forexpo 2016 (Mimizan) du 15 au 17 juin.
La forêt et les forestiers de demain s'exposent à Forexpo 2016 (Mimizan) du 15 au 17 juin. (Crédits : DR)
La station balnéaire landaise Mimizan accueillera, pour la deuxième fois, le salon professionnel international Forexpo. C’est la vitrine de la high-tech et de l’innovation dédiée à la filière forestière qui va s’implanter du 15 au 17 juin prochain.

La 25e édition du salon professionnel Forexpo aura lieu, pour la deuxième fois après l'édition de 2012 à Mimizan, dans les Landes, au cœur du massif des Landes de Gascogne sur un terrain de 70 hectares.
Ce salon professionnel consacré à la sylviculture et à l'exploitation forestière "de la graine à la grume" a lieu tous les quatre ans. Il va réunir au moins 250 exposants qui ont déjà réservé 2.400 m linéaires à ce jour (Sur les 3.000 m disponibles). Une bonne affaire pour les exposants "qui viennent d'eux même, avant qu'on les démarche, et surtout qui, cette année, demandent beaucoup plus d'espaces chacun", soulignait ce midi le commissaire général de Forexpo, Cyril Monneyron. Mais aussi pour la région qui l'accueille puisque les visiteurs et exposants génèrent 10.000 nuitées pendant 4 jours selon Christian Pinaudeau, directeur du GIE organisateur.
Il faut dire que depuis la crise économique, l'Espagne et le Portugal ont vu disparaître les concurrents de Forexpo,qui est désormais l'évènement unique de la filière pour tout le sud de l'Europe.

"C'est pourquoi nous avons renforcé nos moyens de communication en direction des professionnels de la forêt espagnols et portugais qui constituent, déjà, 14 % des visiteurs de Forexpo", ajoute Cyril Monneyron.

Nouvelle génération de pins plus productifs

Cette édition est placée sous le signe de l'innovation tous azimuts. Innovation variétale avec la présentation de la 3e génération de variété de pin maritime améliorée, la VF3, aujourd'hui opérationnelle qui va permettre d'atteindre, à terme une productivité de l'ordre de 15 m3 de bois par hectares et par an contre 12 m3 actuellement (4 m3 il y a cinquante ans).
Forexpo 2016 servira aussi de cadre au groupement d'intérêt scientifique Pin Maritime du Futur, qui coordonne depuis une vingtaine d'années des programmes de R&D, de présenter l'après VF3, qui devrait voir le jour grâce au programme "Pinaster".
Ce programme, labellisé par le pôle de compétitivité de Xylofutur met le gain génétique au service de la production. Pinaster devrait accompagner la mise au point de la futures génération de pins maritimes, la VF4 qui sera capable d'atteindre une productivité de l'ordre de 16, voire 18 m3.

Des "avions de chasse" en démonstration

Côté machinisme, tous les grands acteurs mondiaux seront présents à Mimizan. Alors qu'une étude Suédoise vient de conclure qu'un opérateur d'abatteuse devaient prendre autant de décision à la minute qu'un pilote d'avion de chasse, la numérisation, les outils d'aide à la décision, l'ergonomie du poste de conduite, seront naturellement au menu des démonstrations.
Ce sera le cas avec Ponsse qui présentera Scorpion, une abatteuse qui positionne le pilote au centre des 8 roues de l'engin. L'américain John Deere présentera lui un nouveau système hydraulique intelligent et de l'informatique embarquée.
Plus locale, la coopérative Alliance forêt bois profitera de cette vitrine planétaire (30 % d'exposants étrangers) pour mettre en avant de nouveaux outils issus de sa propre R&D et qui visent à réduire les coûts et optimiser les opérations sylvicoles. Les fabricants de pneus profiteront également du salon pour dévoiler leurs dernières innovations dans le domaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2016 à 12:04 :
la VF3, aujourd'hui opérationnelle qui va permettre d'atteindre, à terme une productivité de l'ordre de 15 m3 de bois par hectares et par an contre 12 m3 actuellement (4 m3 il y a cinquante ans).
la VF4 qui sera capable d'atteindre une productivité de l'ordre de 16, voire 18 m3
Pleurnichons un bon coup sur le "bon vieux temps"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :