Parking Facile démarre aujourd’hui à Bordeaux

 |   |  299  mots
Chaque année, en moyenne, un automobiliste passe 32 heures à chercher une place de stationnement en ville. A Bordeaux, Parking Facile veut contribuer à faire baisser cette moyenne... et les tarifs
Chaque année, en moyenne, un automobiliste passe 32 heures à chercher une place de stationnement en ville. A Bordeaux, Parking Facile veut contribuer à faire baisser cette moyenne... et les tarifs
Ce 1er avril marque le démarrage officiel du service de parking urbain intelligent et low cost de la startup bordelaise Parking Facile qui présentera son activité vendredi 3 avril, lors du 1er Forum Smart City Bordeaux.

C'est aujourd'hui que les smartphones des Bordelais peuvent se transformer en télécommandes permettant d'accéder à 50 places de stationnement libres situées dans sept parkings de résidences gérées par des bailleurs sociaux.

Pour cela, les automobilistes soucieux de trouver une place de parking à moindre coût et de s'économiser une bonne partie des 32 heures perdues chaque année à chercher une place de stationnement en ville (étude Sareco) peuvent souscrire au service de la startup bordelaise Parking Facile.

Cette société, pilotée par Nicolas Masson et Tom Camin, propose des places de parking 40 % moins chères pour l'usager que les tarifs moyens des parkings payants de centre-ville. Via une application mobile, et après l'installation d'un boîtier qui se greffe aux systèmes d'ouverture et de fermeture automatique des parkings, la startup bordelaise offre aux usagers de son service le sésame qui donne accès, à prix réduit donc, à des places libres dans les parkings de résidences pour l'instant, mais aussi bientôt à ceux d'entreprises, de commerces, voire des collectivités...

Dans les résidences, 50 % des places de parking sont libres !

Le modèle économique de Parking Facile est simple. La société se paie via une commission sur les transactions. "A partir de 500 places de parking, nous atteindrons l'équilibre économique", estime Nicolas Masson. L'essentiel du chiffre d'affaires revient, bien entendu, aux propriétaires de parkings.

Quand on sait que 50 % des places de parking réalisées dans le cadre des programmes de logements sociaux ne sont jamais occupées, on peut imaginer que ce moyen de palier le manque de stationnement en ville, tout en rentabilisant des équipements jusque-là pas ou peu utilisés, va faire des émules.

>> Forum Smart City Bordeaux : le programme et les inscriptions

Smart City Bordeaux bloc

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2015 à 20:46 :
Article intéressant, il est malheureux de voir cette perte de temps passé à tourner en rond alors que des solutions se développent afin de mieux se garer à coût réduit chez des particuliers. L'occasion pour l'un des parties de louer sa place de parking inoccupée tout en arrondissant ses fins de mois, pour nous tous automobilistes l'occasion de mieux se garer avant une nouvelle hausse des prix du stationnement prévue au 01 juillet 2015 (loi "Hamon").

La mobilisation à déjà débuter sur un portail communautaire gratuit pour les malins sinon : http://www.prendsmaplace.fr/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :