Bordeaux : l’Institut qui valait 80 M€

 |   |  400  mots
Visuel conçu à partir du bâtiment de l'IAE Bordeaux
Visuel conçu à partir du bâtiment de l'IAE Bordeaux (Crédits : DR)
L’Institut d’administration des entreprises (IAE) de l’Université de Bordeaux vient de faire analyser l’impact qu’il a sur l’économie régionale.

L'IAE Bordeaux, qui fédère tous les masters 1 et 2 en gestion de l'ancienne université de Bordeaux IV et compte 1.650 étudiants, vient de faire analyser l'impact de ses activités sur l'attractivité des territoires où il rayonne. Cette étude d'impact (Business school impact survey - BSIS) repose sur une série d'analyses qualitatives et quantitatives menées par des experts missionnés par la Fédération nationale pour l'enseignement de la gestion des entreprises (Fnege).

Au-delà des retombées financières directes et indirectes, l'étude, menée pendant l'année universitaire 2013 - 2014, s'est également efforcée d'évaluer l'impact de cette école universitaire de management en termes de rayonnement intellectuel et d'attractivité.

"L'impact financier et économique total généré par les activités de l'IAE Bordeaux est évalué à 78,6 M€ par an. L'indicateur tient compte de l'impact financier direct, correspondant au budget consolidé de l'IAE Bordeaux, de l'impact financier indirect, mesuré par les dépenses des étudiants, des congressistes, intervenants extérieurs et professeurs invités, et de l'impact économique que représentent les stages réalisés par les étudiants, les créations d'entreprises étudiantes, etc." détaille la direction de l'école, dont Serge Evraert est le responsable.

Formation continue

L'évaluation des ressources apportées par l'IAE Bordeaux à la communauté régionale se décline en 161 emplois équivalent temps plein et 5,2 M€. L'IAE met ces chiffres en relation avec les 707 stages organisés en 2013, dont 61,7 % en Aquitaine, les 82 % d'apprentis effectuant leur contrat dans une entreprise régionale et les 464 jours d'interventions en entreprise des enseignants-chercheurs de l'institut. Les enquêteurs de la Fnege ont estimé que l'activité de publication, en particulier sur les entreprises familiales et des activités du vin, "est une contribution intellectuelle au développement des entreprises de la région Aquitaine".

L'autre volet de cet apport intellectuel est constitué par la formation continue de l'IAE Bordeaux. Très présent dans la région, grâce à ses antennes, l'Institut a ainsi formé 433 stagiaires pendant l'année universitaire 2013 - 2014, à Bordeaux, Agen, Pau, Périgueux mais aussi Brive (Limousin), et délivré 522 journées de formations diplômantes. Le rapport estime que l'IAE Bordeaux a une forte attractivité : en particulier parce que 40 % de ses étudiants arrivent d'une zone géographique (nationale ou internationale) extérieure à l'Aquitaine, dont 20 % d'un pays étranger, et que 50 % des jeunes diplômés s'insèrent dans la région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :