Bordeaux : Mure & Peyrot, ou la success story d’un ‟petit″ géant du couteau pro

 |   |  672  mots
Pilotée par Jean-Claude Peyrot, la PME Mure & Peyrot est un acteur incontournable du marché du couteau de sécurité et de la lame industrielle
Pilotée par Jean-Claude Peyrot, la PME Mure & Peyrot est un acteur incontournable du marché du couteau de sécurité et de la lame industrielle (Crédits : P.R)
En 110 ans d’existence, la société familiale bordelaise Mure & Peyrot est devenue un acteur majeur et international du marché du couteau de sécurité et de la lame industrielle. Leader mondial dans plusieurs domaines d’application, Mure & Peyrot va renforcer sa présence à l’international dans les mois qui viennent et vient de décrocher un gros contrat avec Valéo.

Les fondements de son histoire reposent à Thiers, en Auvergne, haut lieu de la coutellerie, niché sur les bords de la rivière Durolle. Mais c'est depuis Bordeaux, à quelques centaines de mètres de la Garonne, que la société familiale Mure & Peyrot est devenue un acteur incontournable du marché du couteau de sécurité et de la lame industrielle.

Depuis 1971, la PME Mure & Peyrot (60 salariés) s'est imposée dans des niches industrielles comme la fabrication et l'encapsulation des pare-brise, la coupe des plastiques souples et durs. Des niches qui ‟n'intéressent pas les grands industriels qui font du couteau pour le grand public et les rayons de bricolage de la grande distribution. Nous sommes tout petit, nous produisons des petites séries, nous faisons du sur-mesure, aucun géant industriel n'a intérêt à venir nous concurrencer″ assure Jean-Claude Peyrot, PDG de la société.

Un seul concurrent en Europe

‟Notre force, notre capital, c'est notre histoire. Nous avons tous les moules de nos couteaux industriels. Chacun de ces moules vaut environ 100.000 €. Nos machines sont à la pointe de ce qui se fait de mieux, vous imaginez l'investissement initial qui serait nécessaire pour venir nous concurrencer pour prendre place sur des micromarchés ?″, poursuit-il.

De fait, aujourd'hui, en Europe, Mure & Peyrot ne compte qu'un concurrent et il est allemand (Martor). Actuellement, le catalogue de Mure & Peyrot compte 160 couteaux, tous à usage spécifiques, pour beaucoup innovants puisque l'entreprise, qui s'appuie sur deux bureaux d'études externes pour mettre au point ses produits, dispose de 35 brevets.

Ces couteaux professionnels, qui portent tous des noms qui incarnent la région (Bordeaux, Chartrons, Mascaret, Hourtin, Médoc, Gironde...) répondent aux besoins spécifiques, en matière de découpe, des professionnels de tous les secteurs, de l'industrie aéronautique aux métiers de bouche. ‟Nous nous appliquons à proposer des solutions de découpe qui répondent aux besoins techniques, aux contraintes de sécurité et aux objectifs économiques de tous les professionnels en apportant une vraie valeur ajoutée en termes de productivité″, se plait à rappeler Jean-Claude Peyrot.

Contrat majeur signé avec Valéo

Un argument qui semble faire mouche auprès des industriels puisque la société, qui connaît une croissance régulière de son chiffre d'affaires (4,6 M€ attendus en 2014, contre 4,2 M€ réalisés en 2013) vient tout juste de décrocher un contrat majeur, ‟le plus important de notre histoire″,  souligne le PDG, avec le groupe mondial, l'équipementier automobile Valéo, qui lui a commandé 10.000 couteaux. ‟Des couteaux mis au point spécialement pour eux, designés aux couleurs de Valéo et dotés d'une lame unique de très grande qualité. Elle est non remplaçable car Valéo a constaté que certains salariés se blessaient en changeant la lame de leur outil...″.

En s'imposant, sur ce marché Valéo, face à deux concurrents, un américain et un allemand, Mure & Peyrot a sans doute marqué des points précieux dans sa stratégie de conquête de parts de marché à l'export. Une stratégie importante pour l'avenir car si elle est encore très présente commercialement en France, la société souffre du recul de l'industrie dans l'Hexagone. Si son CA évolue à la hausse, elle le doit à ses conquêtes à l'export, ‟où nous réalisons 40 % de notre activité désormais″.

Se renforcer aux USA et en Italie

Un taux qui devrait s'élever encore dans les années à venir puisque Bernard Peyrot, fils du PDG  s'installera prochainement aux USA, en Californie, pour dynamiser le réseau commercial de Mure & Peyrot sur tout le continent américain. En Italie, où la marque est également présente, un bureau commercial va être ouvert. ‟Jusque-là, nous pilotions le marché italien depuis Bordeaux, mais après Montréal, Chicago, Londres, Prague, Casablanca, Sao-Paulo... nous ouvrons un bureau à Milan″. Au fil du temps, la petite entreprise bordelaise, née en Auvergne, s'est imposée comme un leader mondial et entend bien renforcer sa position.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :