Le Bélier s’offre HDPCI, à Hongkong

 |   |  465  mots
Recyclable et léger, l'aluminium permet de réduire l'émission de gaz à effets de serre.
Recyclable et léger, l'aluminium permet de réduire l'émission de gaz à effets de serre. (Crédits : DR)
Le Bélier, à Vérac (33), renforce ses positions en Chine et enregistre un premier semestre à la hausse.


Le groupe Le Bélier, coté en bourse, qui emploie 2.200 salariés, dont 330 au siège à Vérac (33), équipementier automobile spécialisé dans la fabrication de pièces en aluminium (systèmes de freinage, suspensions, supports moteurs, turbocompression...) pour de grands constructeurs automobiles, comme PSA, Renault Nissan, Volkswagen, BMW ou Daimler, a annoncé fin juillet la prise de contrôle du groupe hongkongais HDPCI, fabriquant de pièces moulées en aluminium en freinage et turbocompression. Le groupe HDPCI détient trois filiales, dont une en Hongrie, à Mohacs, et deux en Chine : près de Dalian, à proximité de la frontière nord-coréenne, et Wuhan, au centre du pays. HDPCI a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 23,2 M€, avec 350 personnes, et réalisé un bénéfice net supérieur à 10 % du chiffre d'affaires. Près de 90 % de la production d'HDPCI est réalisée en Chine et les ventes du groupe hongkongais se répartissent principalement en 48 % dans le freinage et 42 % en turbocompression. Avec cette acquisition, Le Bélier, déjà implanté à Dalian, mais aussi en Hongrie, Serbie, Mexique va passer de sept usines, dont une en France, à dix.


125,1 M€ de CA

Le groupe girondin, présidé par Philippe Galland, secondé par Philippe Dizier, directeur général et patron opérationnel, entend en particulier renforcer sa présence sur les marchés freinage et turbo, étendre son activité vers l'ouest de la Chine, créer de nouvelles synergies industrielles. L'aluminium, recyclable et plus léger que la fonte, est au cœur de la stratégie du Bélier. "Notre modèle économique, nos implantations sur les trois continents majeurs et notre savoir-faire technologique sont autant d'atouts qui nous confèrent des bases solides pour l'avenir, d'autant que la tendance du marché à l'allégement des véhicules nous reste très favorable" observe Philippe Galland. Le Bélier connait effectivement une croissance soutenue, avec un chiffre d'affaires de 125,1 M€ au premier semestre 2014, en hausse de 3,7 % par rapport au premier semestre 2013.


Outillage en baisse

Après un CA de 63,7 M€ au premier trimestre, en hausse de 10,2 % sur un an, le groupe girondin a enregistré une activité de 61,3 M€ au second trimestre, en retrait de 2,3 % sur un an. La direction souligne que corrigé des variations du prix de l'aluminium le chiffre d'affaires du second trimestre ressort en hausse de 2,1 %. Seule l'activité de fabrication d'outillages enregistre une baisse sur la durée du semestre (- 14,6 %), à 4,2 M€. Recul ponctuel "pour des raisons liées à l'échéancier de démarrage de produits nouveaux" indique la direction. Les autres activités, principalement fonderies et usinage, progressent respectivement de + 2,8 %, à 102 M€, et + 16,5 %, à 16,5 M€. L'Asie est en tête de la hausse du tonnage vendu (+ 17,1 %), devant l'Amérique du Nord (+ 11,7 %), dynamique qui conforte la stratégie de développement du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :