Légère hausse fin 2016 mais repli sur un an, le chômage décrypté dans la région

 |   |  359  mots
Le chômage en Nouvelle-Aquitaine s'établissait fin 2016 à 9,5 % de la population active contre 9,7 % au niveau national.
Le chômage en Nouvelle-Aquitaine s'établissait fin 2016 à 9,5 % de la population active contre 9,7 % au niveau national. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
Le taux de chômage en Nouvelle-Aquitaine a légèrement augmenté au 3e trimestre 2016 pour s’établir à 9,5 % avec toutefois des disparités selon les zones d’emploi. En revanche, sur un an, le repli du taux de chômage régional reste significatif selon le dernier rapport de l’Insee sur le sujet.

Il s'établissait fin 2016 à 9,5 % de la population active. Le taux de chômage dans la région a légèrement augmenté au 3e trimestre de l'année dernière, + 0,1 point par rapport au trimestre précédent. Selon ces derniers résultats communiqués par l'Insee, la Nouvelle-Aquitaine se place ainsi à la 6e position des régions françaises les moins impactées au 3e trimestre.

Des disparités territoriales marquées

L'Insee met toutefois en avant des disparités importantes entre zones d'emploi. Ainsi, le nord-est et le sud de la région sont moins affectés par le chômage. Les zones d'emploi de Tulle et d'Ussel (19) se démarquent notamment avec des taux particulièrement faibles, respectivement 6,9 % et 7, 6 %.  Au sud, la zone d'emploi d'Oloron-Sainte-Marie (64) est la 2e zone d'emploi la moins touchée par le chômage dans la région, avec 7,2 % de sa population active à la recherche d'un emploi.

A l'inverse, entre Garonne et Dordogne, le taux de chômage dépasse les 11 %. La zone d'emploi de Villeneuve-sur-Lot dans le Lot-et-Garonne affiche le taux le plus élevé de la région (11,6 %), suivie de près par celles de Bergerac (11,3 %), Libourne (11,2 %) et Sarlat-la-Canéda (11,1 %). Le long du littoral, le chômage affecte particulièrement les zones d'emploi de Rochefort et Royan (11,5 %) ainsi que celle de la Teste-de-Buch (11,1 %).

Entre le 2e et le 3e trimestre 2016, le taux de chômage se stabilise ou augmente dans les 33 zones d'emploi de Nouvelle-Aquitaine.

Sur un an, le chômage baisse

Sur un an en revanche, la tendance baissière entamée depuis fin 2015 perdure. Le taux de chômage régional a baissé de 0,4 point comme en France métropolitaine où le taux de chômage s'établit à  9,7 %. En Nouvelle-Aquitaine, le taux de chômage baisse dans l'ensemble des zones d'emploi, à l'exception, d'une part, d'Oloron-Sainte-Marie et Bressuire (79) où le chômage stagne, et, d'autre part, Sarlat-la-Canéda (24) et Parthenay (79) où il progresse légèrement (+ 0,1 point).

Le recul est particulièrement significatif pour les zones d'emploi de Châtellerault (- 0,8 point), de Saintes-Saint-Jean-d'Angély et Rochefort (- 0,7 point) ainsi que celles de Bergerac, Royan et La Rochelle (- 0,6 point).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :