Régionales : Alain Rousset présente ses têtes de listes départementales

 |   |  1052  mots
Alain Rousset entouré des têtes des listes départementales pour les Régionales 2015
Alain Rousset entouré des têtes des listes départementales pour les Régionales 2015 (Crédits : Agence Appa)
Alain Rousset vient de dévoiler officiellement ses têtes de listes départementales dans la perspective des élections régionales de décembre 2015. Le chef de file socialiste, à la tête du Conseil régional d'Aquitaine, liste plusieurs défis majeurs et entend bâtir en concertation autour de filières fortes.

L'actuel président du Conseil régional d'Aquitaine a choisi le cadre champêtre de sa bergerie de Pessac pour présenter ceux qui porteront les listes départementales. On y trouve les deux poids lourds que sont Gérard Vandenbroucke, président du Conseil régional du Limousin et Jean-François Macaire, son homologue de Poitou-Charentes. Mais aussi deux secrétaires d'Etat, Matthias Fekl et Martine Pinville. Ainsi que quelques fidèles dont font partie les conseillers régionaux Renaud Lagrave et Bernard Uthurry.

"Ce ne sera pas juste une fusion de trois régions. Nous aurons à répondre à des défis supplémentaires." Alain Rousset a rappelé que l'enjeu de la réforme territoriale, et le challenge qui se présentera au vainqueur en décembre à et son équipe, dépassait ce simple cadre. L'élu socialiste, par ailleurs député et président de l'Association des régions de France, entend "structurer autour de filières qui deviendront beaucoup plus puissantes", en tout premier lieu l'agriculture et la mer. "La nouvelle région verra le kilométrage de côte doubler par rapport à celui de l'Aquitaine aujourd'hui." Alain Rousset affirme que "des dizaines de milliers d'emplois" peuvent être liés au développement de la filière maritime. Il veut aussi pousser "l'aéronautique, l'économie du vieillissement, le tourisme et le patrimoine" pour en préservant le cadre de vie.

Des régions héritières de l'aménagement du territoire

Parmi les autres axes qui seront développés dans les prochains mois : le numérique et l'éducation, intimement liés, avec notamment "une université numérique, un lieu qui formera tous les jours à de nouvelles technologies et à de nouvelles façons de produire", et la proximité et l'équilibre des territoires. Arguant que la réussite de Bordeaux ne doit pas éclipser les autres zones géographiques, que les régions deviennent "les héritières de l'aménagement du territoire" et voulant "éviter que le monde rural devienne l'espace de loisirs du monde urbain", Alain Rousset imagine des dispositifs spécifiques mis en place avec des équipes techniques installées dans ces territoires en difficulté. Ainsi que des actions telles que la création d'un office foncier à l'échelle de la grande région destiné à maintenir les terres agricoles grignotées par l'urbanisation.

Concernant la méthodologie, Alain Rousset annonce que "les politiques devront être co-construites. Le politique ne peut plus tout gérer seul." Il s'engage également à ce que "l'augmentation des frais internes n'ira pas au-delà de l'augmentation de nos moyens". Avec un mot d'ordre : "Nous privilégierons l'investissement."

Douze départements, 24 duos mais une seule femme en position de n°1 : la question de la représentation féminine est forcément posée.

"C'est aussi l'histoire de chaque département, argumente Alain Rousset. Je le reconnais, et j'accepte la critique. Mais je rappelle aussi que demain, l'exécutif sera paritaire."

Les têtes de liste

Dordogne
Pascal Deguilhem (professeur d'éducation physique et sportive, maire de Saint-Aquilin, président du Pays de l'Isle, député)
Béatrice Gendreau (exploitante agricole, conseillère régionale d'Aquitaine déléguée à la forêt, à l'agriculture biologique et à la montagne)
Gironde
Alain Rousset (président du Conseil régional d'Aquitaine, député, président de l'Association des régions de France)
Catherine Veyssy (attachée territoriale, vice-présidente du Conseil régional d'Aquitaine en charge de la formation professionnelle, maire de Cénac)
Landes
Renaud Lagrave (vice-président du Conseil régional d'Aquitaine en charge du tourisme, conseiller municipal de Mont-de-Marsan, président du Parc naturel régional des Landes de Gascogne et du Groupement d'intérêt public du littoral)
Elisabeth Bonjean (1re adjointe à la mairie de Dax, présidente de la Communauté d'agglomération du Grand Dax, conseillère régionale d'Aquitaine déléguée au thermalisme)
Lot-et-Garonne
Matthias Fekl (secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l'étranger, conseiller régional)
Sandrine Laffore (conseillère municipale et communautaire d'Agen)
Pyrénées-Atlantiques
Bernard Uthurry (premier vice-président du Conseil régional d'Aquitaine, 1er vice-président de la Communauté de communes du Piémont oloronais)
Sandrine Derville (ingénieure, conseillère municipale d'Anglet)
Corrèze
Philippe Nauche (député, conseiller municipal de Brive)
Nathalie Delcouderc-Juillard (première vice-présidente du Conseil régional du Limousin, en charge du pôle formation, maire de Bort-les-Orgues et présidente de la Communauté de communes Val et plateaux bortois)
Creuse
Eric Correia (président de la Communauté d'agglomération du Grand Guéret, conseiller municipal de Guéret)
Geneviève Barat (agricultrice, responsable d'une coopérative agricole)
Haute-Vienne
Gérard Vandenbroucke (président du Conseil régional du Limousin, président de la Communauté d'agglomération de Limoges)
Andrea Brouille (vice-présidente du Conseil régional du Limousin en charge des finances et des ressources humaines, maire de Bessines-sur-Gartempe)
Charente
Jean-François Dauré (président de la Communauté d'agglomération du Grand Angoulême, maire de La Couronne)
Martine Pinville (secrétaire d'Etat chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire, députée de la Charente de 2007 à 2015)
Charente-Maritime
Gérard Blanchard (président de l'Université de La Rochelle, vice-président de la Conférence des présidents d'université)
Maryline Simoné (vice-présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes en charge de la formation professionnelle et de l'apprentissage)
Deux-Sèvres
Nathalie Lanzi (conseillère régionale de Poitou-Charentes)
Guy Moreau (agriculteur éleveur)
Vienne
Jean-François Macaire (président du Conseil régional de Poitou-Charentes)
Reine-Marie Waszak (vice-présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes en charge des territoires ruraux, conseillère municipale et communautaire de Montmorillon

-------------

La réaction de Virginie Calmels
Principale adversaire d'Alain Rousset dans la course aux régionales, l'adjointe au maire de Bordeaux Virginie Calmels, investie par Les Républicains, n'a pas manqué de réagir dès l'annonce officielle des chefs de file départementaux. "Pour Alain Rousset, la parité est une notion très relative voire accessoire. Ajoutez à cela le peu de cas que M. Rousset fait du renouvellement, le tout saupoudré d'une bonne dose de caciques du PS et vous obtenez la recette Rousset : une liste monocolore ne laissant pas ou très peu de place aux femmes et aux nouveaux."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2015 à 20:32 :
Calmels c'est pas elle qui a travaillé pour une grosse société de production audiovisuelle, qui nous as intelligemment servi des émission aussi intelligente que des secret story et compagnie... bof me donne pas envie de voter pour elle. Je renvoie également madame sur la parité, c'est vrai peu de femmes chez Rousset... mais que ce soit chez l'un ou chez l'autre, cela me semble bien monochrome...
a écrit le 21/07/2015 à 21:11 :
Rousset - Hollande
Se sont les mêmes ils ne veulent pas voir les problèmes et voudrais nous donner des leçons donc ne vous trompez pas le 13 décembre . Votez le changement avec virginie CALMELS.
a écrit le 21/07/2015 à 21:08 :
Roussey - Hollande
Se sont les mêmes ils ne veulent pas voir les problèmes et voudrais nous donner des leçons donc ne vous trompez pas le 13 décembre . Votez le changement avec virginie CALMELS.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :