Pigments intelligents : OliKrom se dote d'un site pré-industriel

 |   |  386  mots
Jean-François Létard, président fondateur d'OliKrom
Jean-François Létard, président fondateur d'OliKrom (Crédits : Agence Appa)
En plein essor, la startup deeptech OliKrom a fait l'acquisition à Pessac, près de Bordeaux, d'un bâtiment de 1.600 m2. Une étape importante pour la jeune pousse qui marque le début de la pré-industrialisation de ses solutions basées sur sa technologie de pigments intelligents.

Jean-François Létard cherchait depuis un moment un point de chute dans l'Ouest de la métropole bordelaise pour faire basculer sa startup, OliKrom, dans la dimension supérieure. C'est désormais chose faite avec l'acquisition d'un site à Pessac, à proximité de la Cité de la photonique.

"Il s'agit d'un bâtiment de 1 600 m² dans lequel nous venons de débuter des travaux d'aménagement. Il accueillera 700 m² de bureaux pour les équipes - 12 personnes à date, une cinquantaine d'ici 2 à 3 ans - ; un centre de R&D où seront mis au point les pigments, encres et peintures ; enfin, une unité pilote de production, sorte de « pré-usine » dans laquelle des réacteurs pourront produire plusieurs dizaines de kilos d'encre et plusieurs centaines de kilos de peinture quotidiennement. Nous avons prévu d'y emménager dans le courant du 1er semestre 2018", résume Jean-François Létard, président fondateur d'OliKrom, dans un communiqué.

Pigments intelligents

La startup, qui n'a pas encore soufflé sa 3e bougie, cumule plusieurs caractéristiques peu courantes. Membre du courant de la deeptech, ces startups qui portent des innovations de rupture susceptibles de bouleverser plusieurs marchés à la fois, rentable depuis ses débuts, OliKrom se positionne comme un partenaire de ces mêmes industriels en cherchant à répondre à leurs problématiques en s'appuyant sur son portefeuille de brevets. Elle est le fruit d'une longue période de maturation et d'un transfert de technologie réussi. Son invention : des pigments dits intelligents, capables d'être incorporés dans des peintures, encres... et de changer de couleur en fonction de la lumière, de la pression ou de la présence d'un gaz ou d'un solvant.

Lire aussi : Pourquoi les pigments intelligents d'OliKrom séduisent autant les industriels

En deux ans, OliKrom a signé une cinquantaine de partenariats avec de grands industriels tels qu'Eiffage, Airbus... Les applications sont multiples : des marquages au sol dont la visibilité la nuit ou en conditions météorologiques dégradées est meilleure, des pièces d'avions qui changent de couleur quand elles ont subi trop de pression ou trop de chaleur, des peintures qui évoluent en fonction de la lumière du soleil qui les frappent, des dispositifs de sécurité qui réagissent en fonction de la présence d'un gaz susceptible d'être dangereux...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :