Europlasma se rapproche de la qualification de Cho Power

 |  | 363 mots
Lecture 2 min.
La centrale Cho Power, à Morcenx (40)
La centrale Cho Power, à Morcenx (40) (Crédits : Europlasma)
Europlasma annonce avoir installé et testé avec succès le nouvel échangeur thermique de sa centrale électrique Cho Power, un pas important vers la qualification définitive de ce prototype.


Le groupe Europlasma (plus de 80 salariés), à Morcenx (40), coté en bourse, disposant d'une importante antenne à Pessac (33), qui se définit comme concepteur et exploitant de solutions plasma pour la production d'énergie renouvelable et la valorisation de déchets dangereux, annonce que l'installation et les tests du nouvel échangeur thermique sur la centrale électrique Cho Power ont été réalisés avec succès. Prototype industriel grandeur nature, Cho Power (développé par Chopex filiale d'Europlasma), génère de l'électricité à partir de biomasse et de déchets et a connu des moments difficiles l'an dernier. En particulier à cause de problèmes liés à la maîtrise de la température du gaz de synthèse produit, à pleine charge, par la combustion des déchets et de la biomasse. Une fonction qui dépend de l'échangeur thermique qui injecte ensuite ce gaz de synthèse dans les moteurs à gaz qui vont actionner la turbine produisant l'électricité. Arrivé fin janvier, le dernier modèle d'échangeur thermique est à la fois plus grand et plus résistant que le précédent.


La qualification attendue cet été


Le groupe landais, dont Jean-Eric Petit est le directeur général, souligne notamment que "durant les campagnes d'essais de ces trois derniers mois des progrès notables ont été effectués dans la stabilisation de la qualité du gaz de synthèse à 4,2 MJ/kg (mégajoule par kilo) et la réduction du carbone contenu dans les cendres (baisse de 70 % à 30 %)". Un investissement de 700.000 € a été consacré à l'amélioration de la chaudière de récupération pour réduire la fréquence des ramonages. "La version améliorée de la chaudière de récupération sera opérationnelle d'ici la fin avril 2015, permettant ainsi un fonctionnement stable de l'usine à sa capacité nominale", relève la direction d'Europlasma. Plusieurs fois repoussée en 2014, la livraison définitive de Cho Power (avec deux moteurs), qui déterminera la qualification technique et commerciale de cette centrale électrique innovante, devrait être atteinte cet été. Le projet de construire, à partir de fin 2015, une deuxième unité de ce type en Poitou-Charentes, baptisée Cho tiper, est maintenu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :