Deux pôles unis pour développer la photonique dans l'aéronautique et le spatial

 |  | 374 mots
Lecture 2 min.
Jean-Pierre Giannini, président de la Route des lasers et Agnès Paillard, présidente d'Aerospace Valley
Jean-Pierre Giannini, président de la Route des lasers et Agnès Paillard, présidente d'Aerospace Valley (Crédits : DR)
Le pôle de compétitivité Aerospace Valley a signé hier mercredi à Toulouse, un partenariat avec le pôle aquitain la Route des Lasers. Objectif : développer les applications des technologies photoniques dans le secteur aéronautique et spatial.

"Pharos", pour "Photonique, aéronautique, spatial". C'est le nom du tout nouveau domaine d'activités stratégiques (DAS) créé au sein du pôle de compétitivité aquitain la Route des Lasers et coanimé par Aerospace Valley, qui couvre l'Aquitaine et Midi-Pyrénées. Une coopération actée le 18 juin avec la signature d'un accord de partenariat inter-pôles. Objectif : amplifier l'utilisation de la photonique - qui regroupe l'ensemble des technologies liées à la lumière - dans le secteur aéronautique et spatial.

Un partenariat gagnant-gagnant

"Nous créons des passerelles entre cette spécialité de pointe, liée à l'optique et aux lasers, et notre propre stratégie de développement, se réjouit Agnès Paillard, présidente du pôle Aerospace Valley, qui intervient à la fois en Midi-Pyrénées et en Aquitaine. Nous nous adossons ainsi à une communauté très dynamique et agile, constituée de structures de recherche et de start-up." Un partenariat qui pourrait permettre aux donneurs d'ordres de bénéficier de technologies directement intégrables, mais aussi de participer au développement d'autres solutions, par le biais de programmes collaboratifs.

Le bénéfice est également direct pour les membres de la Route des Lasers. "Nous avons mis au point un certain nombre de procédés et nous sommes à l'origine de la création de plusieurs start-up, des pépites qui sont aujourd'hui à la recherche de marchés applicatifs, explique Jean-Pierre Giannini, président du pôle de compétitivité. Nous rapprocher des donneurs d'ordres nous permettra de mieux comprendre leurs besoins et d'orienter notre recherche en conséquence."

De nombreuses applications

Les applications de la photonique dans le secteur aéronautique et spatial pourraient être nombreuses : traitement et usinage, vision, contrôle et métrologie, transmission des données, navigation, affichage, éclairage, observation ou encore contrôle de la fiabilité des composants et des systèmes. Autant de sujets qui seront creusés dans les prochaines années par les deux pôles, qui pourraient ainsi bénéficier, à terme, d'un "avantage concurrentiel stratégique". Ce nouveau partenariat pourrait par ailleurs permettre aux pôles de développer ensemble des solutions applicables à d'autres domaines, comme la e-santé, les transports, l'agriculture ou l'énergie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :