Banc d'Arguin : les nouveaux périmètres des activités touristiques et ostréicoles sont publiés

 |   |  407  mots
(Crédits : Flickr CC by Pierre (Rennes))
Les périmètres des zones d'activités ostréicoles et touristiques autorisées au sein de la réserve naturelle du banc d'Arguin ont été mises à jour par une série d'arrêtés préfectoraux.

Le banc d'Arguin, à l'entrée du Bassin d'Arcachon, au large de la dune du Pyla, est classée comme réserve naturelle depuis 1972, dans le but d'y préserver notamment les colonies de sternes caugeks (oiseaux) qui y élisent domicile. Depuis le 10 mai 2017, un décret fixe l'extension et la modification de cette réserve et prévoit des arrêtés pour préciser les zonages et les règles relatives aux activités de pêches et d'ostréiculture et de tourisme (mouillage et débarquement de bateaux).

Poser des limites aux débarquements

Depuis printemps 2017, les consultations se sont multipliées, auprès du conseil scientifique, du conseil consultatif de la réserve, mais aussi auprès de représentants du parc naturel du Bassin d'Arcachon et de représentants d'usagers. L'objectif était de concilier la préservation de l'environnement naturelle aux activités touristiques et économiques. Cinq arrêtés ont ainsi été signés par le préfet entre le 6 avril et le 11 juin 2018, autorisant la pêche et créant trois zones d'implantation ostréicoles. Dans le même temps, les zones de mouillage et de débarquement ont elle été redéfinies, limitant les stationnement des engins nautiques dans le temps et dans l'espace.

///////////////////////

Les cinq arrêtés et leurs objets :

  • l'arrêté du 6 avril 2018 autorisant l'exercice de la pêche maritime dans la réserve naturelle nationale du banc d'Arguin ;
  • un arrêté du 7 juin 2018 définissant une zone de protection renforcée ; à l'intérieur de la zone, le stationnement et la circulation des personnes ainsi que le mouillage et le stationnement des navires sont interdits du coucher au lever du soleil ;
  • un arrêté du 7 juin 2018 portant création de trois zones d'implantations ostréicoles au sein de la réserve naturelle nationale du banc d'Arguin ; à l'intérieur de ces zones, l'État peut délivrer des autorisations d'exploitation de cultures marines ;
  • un arrêté du 11 juin 2018 délimitant deux zones où le mouillage et le stationnement des engins nautiques et des engins de plage sont autorisés en journée. Ces zones se situent à l'est des bancs d'Arguin et du Toulinguet ;
  • un arrêté du 11 juin 2018 réglementant les conditions d'accostage et de mouillage des navires de sociétés de transport maritime qui embarquent des passagers à destination de la réserve naturelle nationale du banc d'Arguin, précisant les points de débarquement des passagers.

Arcachon

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :