La BEI investit 70 M€ dans le groupe poitevin Energies Vienne

 |   |  228  mots
Groupe Energies Vienne est également présent dans les énergies renouvelables.
Groupe Energies Vienne est également présent dans les énergies renouvelables. (Crédits : STEPHANE MAHE)
Dans le cadre du Plan Juncker, la Banque européenne d’investissement apporte 70 M€ de fonds au groupe Energies Vienne, à Poitiers, qui intervient notamment dans le gaz et l’électricité.

C'est demain jeudi 21 décembre, à Poitiers, que sera signé l'accord validant la 100e opération de financement lancée dans le cadre du Plan Juncker et accordée au groupe Energies Vienne, pour un montant de 70 M€. Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI), qui porte ce financement, sera présent, ainsi notamment que Nicole Merle, présidente du groupe Energies Vienne ou encore Elisabeth-Morin Chartier, députée au Parlement européen et première questeure. Originalité de l'opération, Energies Vienne est un groupe privé qui compte trois sociétés et qui a été créé par Syndicat Energies Vienne, qui est quant à lui un établissement public de coopération intercommunale.

Sorégies (307 salariés, 216 M€ de CA), Sergies (10 salariés, 8,7 M€ de CA), et SRD (160 salariés, 59 M€ de CA) interviennent dans la production et la distribution d'énergie. Avec cette enveloppe de 70 M€ le Groupe Energies Vienne va pouvoir se développer dans les énergies renouvelables, déployer ses compteurs communicants, étendre et renouveler ses réseaux de distribution de gaz et d'électricité. Cet appui européen va permettre à ce groupe au nord de la Nouvelle-Aquitaine de poursuivre son plan d'investissement baptisé "Energies Vienne 2025" qui devrait à terme totaliser un montant de 600 M€. Le premier financement réalisé dans le cadre du Plan Juncker a été signé le 23 juillet 2015 à Bercy.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2017 à 17:19 :
Excellente initiative régionale, appuyée par des financements européens, afin de sortir de l'inertie d'EDF en la matière!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :