Sommet économique du Grand Sud : découvrez les premiers intervenants

 |   |  771  mots
Plus de 500 personnes sont attendues au Palais de la bourse de Bordeaux le 26 mai.
Plus de 500 personnes sont attendues au Palais de la bourse de Bordeaux le 26 mai. (Crédits : Objectif Aquitaine)
Après quatre éditions couronnées de succès, le Sommet économique du Grand Sud revient à Bordeaux. Rendez-vous le 26 mai pour une journée d'échanges focalisée autour des 4 i : innovation, international, infrastructures, idées citoyennes. Découvrez les premiers intervenants qui seront présents.

A l'heure de la fusion des régions, l'Aquitaine est au carrefour des enjeux économiques. Cette 5e édition du Sommet économique du Grand Sud, organisé en alternance à Toulouse et à Bordeaux, fera la part belle aux grands témoins nationaux et internationaux mais aussi aux acteurs régionaux innovants porteurs de belles idées, qui font chaque jour la preuve de la richesse des territoires. Pour la première fois, l'événement invitera les décideurs de Poitou-Charentes et du Limousin, deux territoires appelés à rejoindre l'Aquitaine au sein d'une même région.

L'événement, qui se tiendra de 8 h 30 à 16 h au Palais de la Bourse, s'intéressera cette fois aux "4 i". Cette journée sera structurée autour de quatre sessions, chacune explorant à fond les différences facettes d'un thème :
- Innovation, ou comment les technologies de demain vont changer nos vies et nos business
- International, un pari toujours complexe mais souvent payant
- Infrastructures, les clés de voûte des échanges
- Idées citoyennes, faisant cohabiter valeurs et dynamisme économique

Les premiers invités

Tables rondes, témoignages d'entrepreneurs, keynotes... rythmeront la journée, dont le Conseil régional d'Aquitaine, BNP Paribas, Eiffage et le Domaine de Villepreux sont partenaires.

Parmi les invités qui interviendront lors du Sommet :

- Laurent Alexandre, DNA Vision
Médecin urologue, chirurgien, le président de la société belge DNAVision, leader en Europe dans le domaine de la médecine personnalisée et dans le séquençage de l'ADN, s'intéresse de près au mouvement transhumaniste et aux bouleversements que la révolution des NIBC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) va engendrer sur l'humanité. Egalement fondateur du site Doctissimo, Laurent Alexandre, qui se dit "ni techno-béat ni transhumaniste", n'hésite pas à interroger l'éthique de chacun et estime que la lutte contre la mort sera le plus gros marché du XXIe siècle. Un marché sur lequels se sont lancés les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon). Laurent Alexandre est l'auteur de plusieurs ouvrages reconnus, dont "La mort de la mort" en 2011 et "La défaite du cancer" en 2014.

Laurent Alexandre, DNAVision

Laurent Alexandre lors de TedXParis (crédit FlickR CC / Olivier Ezratty)

- Marie-Claire Capobianco, BNP Paribas
Directeur des réseaux France de BNP Paribas, première femme à entrer au comité exécutif du groupe bancaire, Marie-Claire Capobianco est la preuve que le fameux plafond de verre auquel se heurtent nombre de femmes aspirant à de hautes fonctions n'est pas une fatalité. Elle qui n'a pas le pedigree classique des dirigeants de banque, autodidacte, a conservé le goût d'entreprendre. Elle est d'ailleurs la co-auteure du livre "Entreprendre au féminin - mode d'emploi", guide pratique s'adressant à celles qui souhaitent devenir chefs d'entreprise.

- Marc Prikazsky, Ceva Santé animale
Dirigeant de Ceva Santé animale, groupe basé à Libourne (33) en pleine expansion, au tout premier plan des laboratoires de santé animale, Marc Prikazsky est un excellent connaisseur de l'international et de ses enjeux. Il est également le président du Club des entreprises de taille intermédiaires d'Aquitaine, qui œuvre sans relâche à faire émerger des champions industriels parmi les PME.

- Julien Parrou, Groupe ConcoursMania
PDG de Groupe ConcoursMania, Julien Parrou est à la tête d'un spécialiste coté du jeu marketing en ligne, en forte croissance. Parti de rien, il a fondé une entreprise qui est aujourd'hui en phase d'internationalisation accélérée. Pilier de la French Tech Bordeaux, il en est le représentant au Québec où ConcoursMania est implantée.

- Laurent Cavrois, Lisea
Diplômé de l'Ecole nationale des Ponts et Chaussées, passé par la Banque mondiale, la Lyonnaise deseaux, la SNCF ou encore Areva, Laurent Cavrois est le président de Lisea, société concessionnaire de la ligne à grande vitesse (LGV) SEA Tours - Bordeaux.

- Adrien Aumont, Kisskissbankbank
Cofondateur de Kisskissbankbank, parmi les principales plateformes de financement participatif en France, Adrien Aumont a un parcours plutôt atypique. Après avoir arrêté l'école à 14 ans, il s'oriente vers le cinéma, monte une société de production de courts-métrages puis une seconde entreprise avant de se lancer dans l'aventure Kisskissbankbank.

- Fabienne Chol, Institut national de la consommation
Nommée directrice général de l'Institut national de la consommation, Fabienne Chol, ancienne directrice de cabinet de Valérie Pécresse au ministère du Budget, dirige cet établissement public à caractère industriel et commercial placé au service des consommateurs et de leurs associations, produisant également des rapports, enquêtes, menant des campagnes d'information et de sensibilisation, éditeur de 60 Millions de consommateurs et de Consomag...

>> Je m'inscris au Sommet économique du Grand Sud

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/05/2015 à 9:10 :
est ce une blague ?
le " Grand Sud " c'est donc Toulouse / Bordeaux ?
celà ressemble plus au Sud Ouest ? non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :