Agri Sud-Ouest Innovation dit oui à la Nouvelle-Aquitaine

 |   |  594  mots
Agri Sud-Ouest Innovation s'intéresse aussi bien au potentiel innovant de l'agriculture qu'à celui de l'industrie agroalimentaire.
Agri Sud-Ouest Innovation s'intéresse aussi bien au potentiel innovant de l'agriculture qu'à celui de l'industrie agroalimentaire. (Crédits : Rémi Benoit)
Agri Sud-Ouest Innovation vient officiellement de décider de s’étendre à l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine. Ce pôle de compétitivité leader dans l’agriculture et l’industrie agroalimentaire penche ainsi un petit peu plus vers Bordeaux.

Daniel Segonds, président du pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, et Jean-Pierre Raynaud, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine l'ont souligné à l'envi, la construction du pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation n'est pas qu'une affaire de financement. Agri Sud-Ouest Innovation, qui, avec 44 projets financés par le FUI (fonds unique interministériel) s'impose comme leader national des pôles de compétitivité consacrés à l'agriculture et à l'industrie agroalimentaire, connaît toutefois une évolution historique.

Né à Toulouse en 2007 et soutenu par la Région Midi-Pyrénées, au côté d'autres collectivités, de l'Etat et des entreprises, ce pôle de compétitivité est arrivé en Aquitaine en 2012.

"Nous avons alors abondé au pôle de compétitivité de la même manière que Midi-Pyrénées, pour nous mettre à niveau, ce qui représentait un apport de 100.000 €" rappelle Jean-Pierre Raynaud. Le montant de cette participation régionale n'a apparemment pas bougé et, avec deux nouveaux territoires (les ex-régions Limousin et Poitou-Charentes), l'Aquitaine, devenue Nouvelle-Aquitaine double sa participation pour la monter à 200.000 €.

Des partenariats en Limousin et Poitou-Charentes

Le budget annuel d'Agri Sud-Ouest Innovation, pôle qui compte 10 permanents, est aujourd'hui de 1,4 M€, dont 51 % financé par les adhésions des entreprises et structures (comme les centres de recherche) et 49 % par les régions, les départements, l'Etat, les métropoles de Bordeaux et Toulouse. Le pôle fédère 350 adhérents, dont 240 entreprises parmi lesquelles 80 sont d'Aquitaine. Même si cela n'est pas une priorité, le président d'Agri Sud-Ouest Innovation évoque qu'un objectif de 104 entreprises de Nouvelle-Aquitaine adhérentes d'ici trois ans, ça tient le coup.

Pour faire face à l'extension des services du pôle aux nouveaux territoires de la Nouvelle-Aquitaine, quatre postes de chargés de projets vont être créés à Bordeaux. Comme la proximité joue un rôle décisif dans la détection des projets innovants, Agri Sud-Ouest Innovation est en train de négocier des partenariats, notamment avec les chambres de commerce et d'industrie et les chambres d'agriculture des sept nouveaux départements non aquitains, pour disposer de relais aussi proches que possibles du territoire. Des négociations qui ont déjà abouti à des accords à Guéret (Creuse), Niort (Deux-Sèvres) et Tulle (Corrèze). L'Etat devrait valider le nouveau périmètre du pôle de compétitivité d'ici la fin du 1er trimestre 2017.

415 projets innovants financés

"Depuis 2007 notre pôle de compétitivité a levé un total de 911 M€, soit à peu près 100 M€ par an représentant le financement de 1.000 chercheurs. Des fonds qui ont permis le financement de 415 projets en agriculture et industrie agroalimentaire. Sur les 911 M€ levés, les fonds publics représentent 360 M€, soit 40 %. Le reste a été abondé par les entreprises et structures adhérentes" éclaire Daniel Segonds.

Particularité notable vue de Bordeaux, le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation ne couvre pas le territoire de la nouvelle région Occitanie Pyrénées Méditerranée, qui est son nom exact ont rappelé les Toulousains. Daniel Segonds évoque la poursuite de négociations avec Qualimed, le pôle de l'ex-Languedoc-Roussillon. Depuis des mois des bruits faisant état d'un fort antagonisme entre les deux pôles agricoles de la nouvelle région occitane circulent avec insistance à Bordeaux. Officieusement les Toulousains ne seraient pas du tout tentés par un rapprochement Agri Sud-Ouest Innovation avec Qualimed, à Montpellier. Des rumeurs sans aucun fondement selon Daniel Segonds, qui a tenu à souligner que les deux pôles se parlaient et qu'ils allaient continuer à le faire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :