FreeTeam lance Job on Board, nouvelle plateforme inédite pour les consultants

 |   |  644  mots
(Crédits : DR)
Le discret groupe FreeTeam, basé à Pessac près de Bordeaux, lance une nouvelle plateforme web dédiée aux consultants, notamment dans les métiers du numérique. Le site s'adapte aux évolutions du marché de l'emploi en concentrant à la fois offres d'emplois pérennes et missions pour les indépendants, repérés grâce à un algorithme.

Fondé en 2008 par Jean-Marc Bourguignon, FreeTeam n'a jamais levé de fonds, a toujours été dans le vert, et a progressé pas à pas. L'antithèse de la vraie startup en somme... Patiemment, Jean-Marc Bourguignon a bâti une structure nationale (8 sites à Paris, Nantes, Lyon, Toulouse... et 370 emplois) dont le siège est resté à Pessac en banlieue bordelaise, réalisant aujourd'hui 30 millions d'euros de chiffre d'affaires à travers deux activités principales. &compagnie est une structure mettant en relation les clients et les consultants quel que soit les statuts de ces derniers (entreprise individuelle, société classique, portage salarial...) pour gagner en visibilité et répondre de manière groupée aux appels d'offre ; DreamTeam Portage revendique la place de leader du portage salarial dans les métiers de l'informatique (IT), du conseil et du management de transition. Une 3e brique vient d'être créée au sein du groupe avec Job on Board.

La nouvelle plateforme surfe sur la tendance du "matching emploi". Concrètement, des algorithmes extraient les données essentielles des CVs déposés sur le site et recherchent des missions ou postes les plus adaptés en fonction de ces caractéristiques. Le but est naturellement d'optimiser les offres proposées aux indépendants, et inversement de pousser les profils les plus adaptés aux entreprises. Job on Board met à dispositif plusieurs conseillers pouvant accompagner les consultants tout au long de l'évolution de leur projet professionnel.

L'indépendance a le vent en poupe

"Le portage salarial a longtemps été notre cœur de métier, explique Jean-Marc Bourguignon. Nous nous dirigeons maintenant davantage vers la fourniture de services avec l'idée de permettre de trouver la bonne mission au bon moment." Le dirigeant constate "une accélération de la porosité des statuts et de plus en plus de volonté de devenir indépendant. Pour certains, c'est l'occasion de tester plusieurs entreprises afin de trouver celle qui leur correspondra le mieux. D'autres sont plus intéressés par la variété et la qualité des missions que par l'idée d'un emploi fixe. Les entreprises, elles, sont tentées par la possibilité d'aller chercher la compétence dont elles ont besoin à l'instant T. Le capital humain reste la richesse d'une entreprise, mais l'agilité et la compétitivité demandent d'avoir la bonne force au bon moment. Nous observons beaucoup de demandes autour de profils numérique, mais aussi autour du management de transition, de compétences fonctionnelles ou de direction générale..."

L'utilisation de Job on Board a été pensée pour être la plus simple possible. Pas de formulaire à remplir mais un CV à télécharger.

"L'algorithme extrait ensuite les données et repère les compétences, poursuit Jean-Marc Bourguignon. La plateforme a pour spécificité d'abolir les frontières entre l'indépendance et le salariat, en se basant sur le fait que désormais, c'est l'intérêt du projet professionnel qui a tendance à primer sur le statut. Les consultants n'ont plus à s'enregistrer sur de multiples plateformes. Il faut se rappeler qu'ils sont consultants et pas commerciaux, ils n'ont donc pas forcément la capacité à savoir se vendre ! Job on Board est la seule plateforme qui combine ainsi missions et offres d'emploi. Elle offre également une veille sectorielle personnalisée, envoyée par mail aux inscrits."

L'utilisation de la plateforme est gratuite et elle ne se rémunère qu'en cas de mission décrochée. Jean-Marc Bourguignon assume le fait que Job on Board a vocation à être "un apporteur d'affaires pour nos filiales. Si on s'enferme dans un modèle économique trop lourd, on limiterait le volume et ce serait l'inverse de ce que l'on souhaite." L'idée est donc d'inciter, sans imposer, ceux qui trouveront une mission à passer par l'offre de portage salarial de DreamTeam Portage et un emploi par les services d'&compagnie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :