Trophées aquitains du design industriel : les entreprises récompensées

 |   |  727  mots
L'entreprise Zhendre est récompensée pour CTZ, une gamme de climatisateur de tente.
L'entreprise Zhendre est récompensée pour CTZ, une gamme de climatisateur de tente. (Crédits : Agence Design Project)
A l’occasion des Rencontres du design aujourd'hui jeudi 12 novembre, Alain Rousset remet à cinq entreprises aquitaines les Labels TADI (Trophées aquitains du design industriel), qui visent à récompenser les meilleures collaborations entreprises/designers.

72,6 % des entreprises sondées répondent que l'utilisation du design a augmenté leurs chiffres d'affaires, selon une étude réalisée par la Cité du design en 2012, à la demande du ministère de l'Economie.

Démocratiser l'accès au design

Afin d'en démocratiser l'accès aux PME et ETI, le Conseil régional d'Aquitaine propose une prise en charge financière pouvant osciller entre 50 % et 75 % de la prestation du designer, s'il est extérieur à l'entreprise. En marge de cette aide financière, le Conseil régional récompense également les meilleures collaborations entreprises/designers.

En clôture des Rencontres du design qui ont lieu aujourd'hui, Alain Rousset remet ce soir les Trophées aquitains du design industriel (TADI) aux entreprises qui ont développé les meilleurs produits, services ou packagings en collaboration avec un designer. Ce label est un gage de croissance rapide et de succès à l'export pour les entreprises primées, présentées ci-dessous.

Génie climatique : MBS France et Zhendre

MBS France (Ambarès-et-Lagrave, 1 M€ de CA, 5 salariés) est une entreprise girondine spécialisée dans la conception et la fabrication de systèmes d'assainissement de l'air. Le projet récompensé est un système de ventilation qui permet une optimisation énergétique et une amélioration de la qualité sanitaire.

VPS-BOX

"Nous avons conçu un produit complètement innovant, aux performances doublées", explique Sébastien Mace, gérant de l'entreprise.

Au terme de son association à Garrigos Design pour relooker un caisson de ventilation, MBS France a déposé deux brevets qui sont en cours de validation. Les premiers exemplaires de la VPS-BOX ont été présentés au Salon professionnel international Batimat, qui a eu lieu la semaine dernière à Paris.


Zhendre (Villenave-d'Ornon, 10,5 M€, 49 salariés) développe et distribue des systèmes de froid et climatisation pour tentes. Souhaitant refondre sa gamme de climatisateur de tente, l'entreprise s'est associée à PM Design et a sorti "CTZ".

CTZ

"Il était important [...] d'incorporer les nouvelles technologies pour conserver notre position de leader", explique Alexandre Zhendre, qui vend principalement à l'armée.

L'entreprise a pu ainsi sortir d'une période difficile et déposer deux brevets sur la gamme CTZ.

Santé : E-Device et Albatros

E-Device (Mérignac, 7,5 M€ de CA, 21 salariés), n'a pour l'instant qu'une activité internationale. Leader dans le domaine de la télémédecine, l'entreprise crée des produits qui connectent des patients à des appareils médicaux. Le boîtier Health go Mini primé lors des TADI collecte les signes vitaux des patients qui sont à domicile, et envoie ces données aux centres médicaux qui peuvent intervenir si nécessaire.

Boitier Health go mini

"Le jour où nous avons conçu des objets pour des patients, le passage au design s'est avéré indispensable", explique Stefan Gonnet, directeur R&D de l'entreprise.

Grâce au design de Garrigos Design, le produit est intuitif et de petite taille, ce qui fait la différence sur ce marché en plein boom.


Albatros (Port-Sainte-Marie, 6,2 M€ de CA, 49 salariés) fabrique des prothèses sur mesure ainsi que des produits pour le positionnement des personnes handicapées. L'entreprise est primée pour "Alb'rider", son appareil de déambulation destiné aux enfants polyhandicapés.

Alb'rider

En collaborant avec BPO Design, "nous sommes passés de l'univers médical à l'univers du jouet", déclare Charles Joseph D'Huyvetter, directeur général et fondateur d'Albatros.

Sur un marché ou les prix sont identiques car conditionnés par le remboursement par la sécurité sociale, se démarquer des concurrents est primordial. Produire des appareillages ergonomiques et aux finitions soignées fait toute la différence.

Matériel vinicole : ATESN/ AMOS Industrie

Amos Industrie (Castelnaud-de-Gratecambe, 1,7 M€, 14 salariés), constructeur d'équipements agroalimentaires, a récemment acquis l'entreprise du Lot-et-Garonne ATESN. Ce leader dans le traitement des fruits et du raisin a collaboré avec Garrigos Design pour lancer Tribaie, un trieur de grains de raisins.

ATESN/ AMOS Industrie


Investir dans le design et gagner les labels TADI pour ce type de produit peut paraitre surprenant à première vue mais l'essor de l'œnotourisme expose le matériel aux visiteurs et futurs consommateurs.

Cela rend "indispensable de soigner l'esthétique de nos machines", souligne Alexandre Faudin, dirigeant d'Amos Industries.

Outre ces qualités esthétiques, Tribaie permet une meilleure sélection des grains. Première présentation officielle au prochain salon professionnel Sitevi, le 24 novembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :