Spectacle : la grande salle de Floirac entre en scène

 |   |  316  mots
Dessinée par Ricciotti, la salle de spectacles tant attendue par la CUB ouvrira ses portes en décembre 2017
Dessinée par Ricciotti, la salle de spectacles tant attendue par la CUB ouvrira ses portes en décembre 2017 (Crédits : P.R)
En décembre 2017, la métropole bordelaise disposera de la grande salle dédiée aux spectacles et évènements sportifs qu’elle attendait depuis seize ans déjà. Cette fois, c’est signé.

Le dossier avait été initié il y a seize ans déjà, et après un ultime retard lié à un recours (initié par le groupement 4A architecte - Safran Immobilier - Bordeaux Communication Développement et Harribey, candidat écarté suite à l'appel d'offres), finalement rejeté par le tribunal administratif en mars dernier, cette fois c'est fait.

Alain Juppé, président de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), a signé il y a quelques heures avec Jacques Langlet, président de Lagardère Unlimited Live Entertainment, l'accord d'entrée en vigueur du  traité de concession de la grande salle de spectacle de Floirac.

Une salle de 17.000 m2, dont un hall de 2.500 m2, dessinée par l'architecte Rudy Ricciotti (qui a réalisé le Mucem de Marseille). Allié aux groupes Bouygues (via DV construction) et Lagardère, au sein de la SAS Senso, Ricciotti propose une salle de 11.000 places (2.500 places assises), modulable, qui pourra accueillir des spectacles et du sport.

77 M€ d'investissement de la part de la CUB

Moyennant un investissement de 77 M€ de la CUB (initialement, l'investissement était évalué à 49,2 M€ mais il ne tenait pas compte des aménagements et parkings ainsi que le cession gratuite du foncier), cette salle, dont les travaux doivent démarrer en janvier 2016, devrait ouvrir ses portes fin 2017 à Floirac, rive droite de la Garonne, au débouché du futur pont Jean-Jacques Bosc.
Le permis de construire devrait être déposé fin décembre de cette année. Jacques Langlet, mandataire du groupement concessionnaire Senso, envisage de programmer 118 évènements par an (dont 100 spectacles vivants). Il table sur un chiffre d'affaires de 5,5 M€ par an et une fréquentation annuelle de 440.000 spectateurs Une clause du contrat liant Senso à la CUB, unique à ce jour, prévoit le reversement, par l'exploitant, de 1% du chiffre d'affaires aux associations culturelles locales. L'exploitation de la salle devrait générer une quarantaine d'équivalent temps plein dont 12 emplois permanents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2014 à 15:50 :
Encore 77 millions de jetés qui seraient bien plus utiles ailleurs que sur nos futurs impots de la CUB....et je croyais que le nouveau stade, l'auditorium, l'Opéra, le Palais des Sports etc... suffisaient
Réponse de le 25/09/2014 à 17:12 :
pourquoi scandaleux ??? le rayonnement d'une ville se fait aussi par sa culture .... et donc par la musique et les spectacles vivants autres et complémentaires de ceux de l'auditorium et de l'Opéra .... et enfin le Palais des Sports pourra redevenir temple du sport et la Patinoire le temple des patineurs et hockeyeur !!! BRAVO

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :