Vinexpo Hong-Kong : la CCI vend ses formations

 |   |  264  mots
Pendant Vinexpo Asie-Pacifique, la CCI de Bordeaux tentera d'attirer plus de candidats asiatiques vers ses formations
Pendant Vinexpo Asie-Pacifique, la CCI de Bordeaux tentera d'attirer plus de candidats asiatiques vers ses formations (Crédits : DR)
À l’occasion du salon professionnel Vinexpo Asie-Pacifique qui se déroule du 27 au 29 mai à Hong Kong, la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux entend séduire les jeunes asiatiques souhaitant se former aux métiers du vin et des spiritueux. Explications.

Difficile de trouver plus légitime que la Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux en matière de commerce et de promotion du vin. En effet, historiquement,  l'institution restera à tout jamais dans l'histoire du vin pour avoir réalisé le célèbre classement de 1855. Elle a aussi, il y a 140 ans maintenant, créé l'école de commerce de Bordeaux. Mieux encore, en 1981, c'est la CCI de Bordeaux qui créé Vinexpo.

Dès demain, la chambre consulaire va s'attaquer à un autre chantier : faire la promotion de trois de ses formations spécialisées en vins et spiritueux à Hong Kong, à l'occasion de Vinexpo Asia Pacific. Son objectif est clair : profiter de sa légitimité pour attirer à Bordeaux des étudiants et stagiaires asiatiques.

Ainsi, trois écoles du groupe CCI de Bordeaux seront présentes sur un stand commun pendant le salon Vinexpo Asia Pacific qui se tient à Hong Kong du 27 au 29 mai. Il s'agit de Kedge Business School, de Worldsom, école internationale de sommellerie dont le magistère est parrainée par Paolo Basso, meilleur sommelier du monde en 2013, et de l'Institut de promotion commerciale (IPC) Vins & Spiritueux qui ouvrira en septembre prochain une formation de responsable en commerce international. Formation dont la particularité résidera, à coup sûr, dans son option "wine & web" inédite sur le marché, qui est d'autant plus attendue par la filière qu'aujourd'hui, le marché de la vente en ligne de vins pèse à hauteur de 700 M€ en France et autour de 5 Md€ dans le monde. Sa croissance, à deux chiffres, est continue, les besoins en expertises aussi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :