Cogniteev lève 500.000 € et vise 3 M€ en 2016

 |  | 336 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : D.R)
Ambitionnant de devenir le premier éditeur européen de services big data et recherche sémantique en mode SaaS à destination du e-commerce, la jeune société girondine Cogniteev vient de lever 500.000 €, et va recruter 10 ingénieurs d'ici à 2015.

Lauréate, il y a quelques mois, du concours national I-Lab 2014 d'aide à la création d'entreprises innovantes initié par le ministère de l'Enseignement supérieur et organisé par Bpifrance (en même temps que deux autres startups de la région : Shinken et Poietis), la société Cogniteev annonce, ce jour, avoir conclu un premier tour de table de 500.000 € auprès d'Aquiti Gestion (ACI et Aqui-Invest).


Désormais, le financement total, apporté par les fondateurs, les investisseurs et les financeurs publics (la Région Aquitaine, Bpifrance) s'élève à plus de 1 million d'euros.
La société créée en avril 2013 par François Goube et Tanguy Moal (ex-ingénieur R&D chez Exalead, groupe Dassault Systemes) et installée à Pessac, en Gironde, a pour ambition de devenir un éditeur majeur autour de solutions de recherche et de big data en mode SaaS.

Forte de cette levée de fonds, la société, qui compte 9 salariés, dont 1 doctorant et 6 ingénieurs, annoncera à l'automne la sortie de ses deux premiers outils, OnCrawl, outil de traitement Big Data pour le e-commerce, et Docido, premier moteur de recherche Cloud à destination des entreprises.

Une deuxième levée de 2 ou 3 M€ dans le viseur

D'autres produits suivront puisque Cogniteev envisage d'investir, en deux ans, près de 1,5 M€ en R&D en concentrant ses efforts sur les services et prestations liés aux big data à destination du e-commerce.

Le succès de sa première levée de fonds, et sa capacité à démontrer aux investisseurs la pertinence de son modèle économique, donnent des ailes à Cogniteev qui envisage, début 2016, de lancer une deuxième vague de levée de fonds, à hauteur de 2, voire 3 M€ cette fois. Une ambition qui se traduira par une vague de recrutement. "A l'échéance de fin 2015, nous allons, en plus des investissements en R&D, recruter une dizaine d'ingénieurs supplémentaires", assure Tanguy Moal, co-fondateur et directeur technique de Cogniteev.

Le site de la société Cogniteev

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2014 à 11:52 :
LA FRANCE ET TRES EN RETART ADANS CE SECTEUR ? DEP LUS LEURS LOGITIEL NEST PAS ASSEZ RICHE EN SAVOIR ET NIVEAU PEDAGOCIQUE POUR FORME NOS ENFANTS AVEC LES IPADES ET ORDINATEURS DANS LES ECOLES?? DONC BAUCOUP DE PROCRES A FAIRE ENCORE???
Réponse de le 10/09/2014 à 12:33 :
Les français doivent aussi faire des progrès en orthographe, soit dit en passant.
a écrit le 10/09/2014 à 8:18 :
500k c'est quoi?
Le salaire de 2 Ing sur 1an (charges patronales etc.... Incluses)
La loc de leur bureau sur 1 an
Le salaire d'un commercial sur 1 an
Le matériel sur 1 an
Non?
a écrit le 09/09/2014 à 22:55 :
Un article pour une levée à 500K... c'est dire dans quels bas fonds se trouve le capital risque en France.
Réponse de le 10/09/2014 à 1:17 :
On appelle ca de l'infopub.
Réponse de le 10/09/2014 à 13:36 :
@Pathetique : Je me suis fait exactement la même remarque en lisant le titre de l'article. On se croirait au fin fond du quart monde... L'investissement en France est vraiment mort...
a écrit le 09/09/2014 à 20:59 :
C est sur
a écrit le 09/09/2014 à 18:14 :
Il faut viser plus. Les concurrents US lèvent au moins 10M$ sur un tel sujet. Pour démarrer. Puis très vite 30 à 50. Car c'est sur le budget M&S qu'il faut être ambitieux pour préempter le marché avant les autres. La R&D ne suffit pas.
Réponse de le 10/09/2014 à 1:15 :
La concurrence peut lever plus car l entreprise existe deja et a fait ses preuves.
La il n y a meme pas encore eu quoique ce soit de produit honnetement 500k euros c'est deja enorme!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :