Labeyrie Fine Foods a toujours faim

 |   |  272  mots
Un aperçu de la gamme de produits déployée par Labeyrie Fine Foods
Un aperçu de la gamme de produits déployée par Labeyrie Fine Foods (Crédits : Labeyrie Fine Foods)
Doté d’un nouvel actionnariat, PAI Partners et le groupe coopératif basque Lur Berri, se partageant 85 % des actions (15 % sont détenues par le management), Labeyrie Fine Foods annonce des résultats en hausse pour l’exercice 2013/2014. Le groupe agroalimentaire met désormais le cap sur 2020 et 1,2 Md€ de chiffre d’affaires.

Le groupe agroalimentaire Labeyrie Fine Foods (4.150 collaborateurs, siège à Came - 64) présent en France et à l'international avec ses marques Labeyrie, Labeyrie Traiteur surgelés, Delpierre, Blini, Farne, Lyons... affiche à périmètre constant un exercice 2013/2014 en progression à 796 M€ (contre 754 M€ en 2012/2013) de chiffre d'affaires.

Le groupe, qui en presque 10 ans a multiplié par plus de deux son chiffre d'affaires et a vu ses effectifs multipliés par trois, passant de 1.100 à 4.150 collaborateurs au 30 juin 2014, note la bonne performance des produits de la marque Labeyrie. Sur le marché de la truite, la marque réalise un taux de croissance de + 86 % et sur le saumon sauvage elle détient 49,9 % de parts de marché.

Le salut par la désaisonnalité

Le groupe semble aujourd'hui récolter le fruit d'une extension de sa gamme. Désormais, Labeyrie Fine Foods propose des produits qui couvrent une alimentation totale, de l'apéritif jusqu'au dessert. Une stratégie qui lui permet de désaisonnaliser sa production et ses revenus tout en prenant place dans de nouveaux rayons en GMS et qui va être encore renforcée dans les mois à venir, grâce à l'arrivée de nouveaux produits.

Son ambitieux "Plan 2020" prévoit, dans les quatre années qui viennent, 100 M€ d'investissements dans les outils de production de ses différentes filiales, dans la R&D et aussi dans son déploiement commercial, notamment à l'export. Le groupe souhaite, avec l'aide de PAI, son nouvel actionnaire très présent dans l'agroalimentaire (United Biscuits, R&R Ice cream et Yoplait), progresser de 50 % pour dépasser 1,2 Md€ de CA d'ici 2020, notamment en réalisant des opérations de croissance externe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :