Covoiturage : l’appli Boogi change de rythme à Bordeaux

 |   |  538  mots
Après une période de tests concluante, Boogi, l'appli de covoiturage courte distance, complémentaire du réseau des transports publics, se déploie désormais dans toute la métropole bordelaise.
Après une période de tests concluante, Boogi, l'appli de covoiturage courte distance, complémentaire du réseau des transports publics, se déploie désormais dans toute la métropole bordelaise. (Crédits : DR)
En test pour la première fois à Bordeaux rive droite depuis mai dernier, et depuis peu à Nice, l’application de covoiturage courte distance Boogi, mise au point par Instant System (Valbonne – 06 ), société installée au sein de la technopole Sophia-Antipolis, change de rythme. Elle se déploie désormais sur toute la métropole bordelaise, et même au-delà.

Depuis mai dernier, c'est d'abord rive droite de Bordeaux et à destination des usagers du parc relais de La Buttinière à Lormont que la société des Alpes-Maritimes, Instant System, a choisi, en collaboration uniquement technique avec Bordeaux Métropole, d'expérimenter son application de covoiturage pour courtes distances.
Un service qui, couplé avec la technologie GPS, permet aux utilisateurs de covoiturer sur rendez-vous ou de manière totalement immédiate.
Un covoiturage qui, contrairement aux autres applications de ce type de déplacement, ne suppose pas d'échange d'argent entre usagers, mais propose des points (40 par course) aux conducteurs. Des points qui se transforment en cadeaux grâce à des partenariats conclus entre Boogi et des entreprises.
Après quelques mois de tests, Boogi, qui se présente comme une des solutions à l'engorgement des parcs relais, victimes de la progression rapide de la fréquentation de TBM, et par ricochet à la thrombose routière de Bordeaux, semble avoir validé son modèle technique qui prend en compte, en temps réel, les disponibilités des conducteurs mais aussi des réseaux de transport en commun pour proposer les solutions de déplacement les plus "intelligentes".
Aussi, depuis quelques jours, Boogi change de rythme et franchit la Garonne et c'est sur le périmètre de toute la métropole, et même au-delà que se déploie son offre désormais.

"Nous avons enregistré 1.000 téléchargements de l'application", explique Amandine Steppe, responsable du développement de Boogi à Bordeaux. "565 comptes ont été ouverts et 403 annonces de covoiturage ont été postées à ce jour. Alors que nous venons de sortir d'une période estivale, ces chiffres sont bons, l'attente des usagers est là, nous allons voir très vite si cette réussite est la même à l'échelle de la métropole", poursuit-elle.

Si, jusqu'au 30 octobre, et dans le cadre de la Semaine de la mobilité, l'utilisation du service Boogi est gratuite, le modèle économique de l'application repose en partie sur le paiement de 1 € pour une course prélevé par l'application. "Un prix unique quelle que soit la course", explique Amandine Steppe.
Ce modèle économique repose aussi sur les partenariats conclus avec les entreprises offrant des cadeaux aux conducteurs. A Bordeaux TBM, Parcub, Sud Ouest, l'UBB ou encore le Crédit mutuel font partie de ceux-là.
Mais c'est sur la déclinaison "entreprise" de Boogi que la société de Valbonne, régulièrement primée pour la qualité de ses plateformes de mobilité intelligente, entend assoir véritablement son business.

"Nous proposons des abonnements à Boogi, ou au même système mais en marque blanche, aux sociétés qui comptent plus de 250 salariés et qui ont des obligations en matière de mise en place d'un PDE ou PDIE (Plan de déplacement inter-entreprise, NDLR) et auxquelles nous apportons une solution clé en main", explique Philippe Grand, d'Instant System.

Cinq entreprises ont déjà souscrit au service avec l'appui d'EIT Digital dans le cadre d'un projet européen. Il s'agit de l'Aéroport de Bordeaux, de Dassault Aviation, Sabena Technics, Stelia Aerospace et Thales, soit 4.500 salariés au total qui vont se voir très prochainement  proposer l'utilisation de l'application de covoiturage courte distance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :