Le tourisme a le sourire sur la métropole bordelaise

 |   |  729  mots
270.000 personnes ont visité la Cité du vin inaugurée en mai 2016 à Bordeaux.
270.000 personnes ont visité la Cité du vin inaugurée en mai 2016 à Bordeaux. (Crédits : Appa)
Dans un contexte national difficile sur le plan touristique, Bordeaux métropole tire son épingle du jeu avec une augmentation de +5,1 % des nuitées en 2016. Les indicateurs hôteliers, aéroportuaires, maritimes et de fréquentation touristique sont en progression selon le bilan dressé hier par l'Office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole.

"Nous sommes dans une dynamique de filière à Bordeaux et c'est la dynamique d'ensemble qui fait le résultat. L'année 2016 a été bonne et 2017 se présente tout aussi bien. Bordeaux fait partie des 5 ou 7 plus belles escales urbaines du monde", commence Stephan Delaux, président de l'Office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole qui rappelle le pouvoir des labels décernés à la cité girondine.

Dernière distinction en date, celle qui a été attribuée en octobre 2016 par le leader mondial des guides de voyage, le Lonely Planet. Bordeaux a été sacrée ville la plus attractive dans le monde pour 2017.

"Les professionnels ont bien vu perçu que Bordeaux était devenue une grande destination touristique y compris en 2016 dans un contexte national pourtant difficile", ajoute Stephan Delaux.

Les indicateurs hôteliers, aéroportuaires, maritimes et de fréquentation touristique sont en progression, boostés par des événements d'envergure : l'Euro 2016, l'ouverture de la Cité du vin ou encore Bordeaux fête le vin.

+5,1 % de nuitées dans les hôtels de la métropole

"S'il n'y avait qu'un seul chiffre à retenir, ce serait celui-là : en 2016, l'activité soutenue dans la métropole a été marquée par une augmentation notable des nuitées de +5,1 % selon l'Insee", explique Nicolas Martin, directeur général de l'Office de tourisme et des congrès.

La métropole bordelaise connait notamment une croissance de 7,7 % des nuitées étrangères, contre -5,8 % au niveau national. Les clients étrangers représentent 20,6 % de la clientèle hôtelière globale avec en tête les Espagnols, les Britanniques, les Américains et les Allemands. En tout, ce sont 4,4 millions de nuitées qui ont été enregistrées en 2016 (hors AirBnB), dans le cadre du tourisme d'affaires et du tourisme de loisirs de plus en plus important. Août a d'ailleurs été le plus gros mois de l'année 2016.

La taxe de séjour communautaire a généré 5,2 M€ dont près de 3,2 M€ sur la commune de Bordeaux (61 %). A noter à ce sujet que AirBnB collecte la taxe de séjour à Bordeaux depuis le 1er août 2016. Ainsi, les recettes déclarées jusqu'au 31 décembre 2016 s'élèvent à 190.019 euros. "C'est un apport conséquent", insiste Nicolas Martin.

Records pour les croisières et l'aéroport

En 2016, 1 million de personnes ont visité des sites culturels bordelais dont 270.000  à la Cité du vin qui a été inaugurée fin mai 2016 et 613.000 dans les musées et lieux d'expositions municipaux.

2016 aura également été une très bonne année pour les croisières maritimes. Bordeaux a pris la deuxième place de la façade atlantique avec 50 escales pour 33.200 passagers, soit une hausse de 66 % de croisiéristes maritimes.

A l'aéroport de Bordeaux Mérignac, même constat. L'année 2016 est une année record avec 5,8 millions de passagers transportés (+8,9 % par rapport à 2015, +70 % en 10 ans).

Bordeaux, destination d'affaires

Bordeaux s'est hissée en quelques années au rang des grandes métropoles d'accueil de congrès et de rencontres professionnelles. L'année 2016 a été particulière dense avec 400 événements accueillis (1,2 million de personnes). Bordeaux a été le théâtre de plus de 80 congrès et salons professionnels tournants, représentant 30.000 participants, 85.000 journées congrès, soit des retombées économiques estimées à 32 M€.

Le digital au cœur de la stratégie de l'OT

Pour parvenir à ces résultats, l'Office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole explique avoir notamment mis l'accent sur le digital. Ainsi, de nouveaux outils numériques apparaissent. L'application Assistant Bordeaux qui utilise l'intelligence artificielle permet à un utilisateur d'obtenir une réponse en français, anglais ou chinois. Le visiteur peut réserver son transfert pour l'aéroport, trouver une table sans gluten ou encore identifier un médecin qui parle anglais. Le Bordeaux business pass, créé pour faciliter le séjour du voyageur d'affaires, sera lancé en avril prochain. Un nouveau site internet dédié aux loisirs dans la métropole verra également le jour cet automne. Enfin, le Citypass touristique fait peau neuve.

L'Office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole mise en 2017 sur l'arrivée de la LGV le 2 juillet pour surfer sur cette même dynamique. Cet événement marquera un tournant dans l'histoire touristique de la ville avec, à l'horizon 2020, 18 millions de voyageurs qui transiteront vers Bordeaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :