A Bordeaux, Implanet veut lever 10 M€

 |  | 391 mots
Lecture 2 min.
Implant provisoire avant intervention chirurgicale
Implant provisoire avant intervention chirurgicale (Crédits : Implanet)
Société de technologie médicale cotée en bourse et spécialisée dans les implants destinés à la chirurgie orthopédique, Implanet, à Martillac (banlieue de Bordeaux), annonce une augmentation de capital pour financer "l’accélération de sa croissance".

Fortement engagée dans le financement de sa recherche et développement, Implanet génère des déficits importants malgré une hausse d'activité de + 5 %, qui lui a permis de réaliser 7 M€ de CA en 2014. Sachant qu'en 2013, le déficit d'Implanet a atteint 6,8 M€ pour un chiffre d'affaires de 6,6 M€. Cette nouvelle levée de fonds, qui va diluer le capital flottant, doit permettre à l'entreprise (un peu plus de 30 salariés) de se financer, sachant que 6,9 M€ doivent être consacrés au développement. En particulier à hauteur de 3,1 M€ pour le développement commercial de la gamme d'implants Jazz (destinés à la colonne vertébrale), de 1,5 M€ en recherche et développement, pour transformer Jazz "en une véritable plateforme technologique", et de 2,3 M€ pour les études cliniques et médico-économiques, principalement pour "accélérer l'adoption de Jazz dans les cas de grandes déformations de la scoliose et d'étendre son utilisation dans les chirurgies du rachis dégénératif".

Jazz en pleine croissance

L'augmentation de capital se fait avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS). Implant à tresse (élastique), Jazz permet de stabiliser la colonne vertébrale, en remplacement des vis et tiges métalliques. Implanet est installé aux Etats-Unis, à Boston, depuis 2013 et connaît un fort développement dans ce pays sur le marché des implants pour la colonne vertébrale. La technologie Jazz a décroché l'obtention définitive de la protection intellectuelle en Europe jusqu'à 2031 depuis le 2 février dernier, après l'enregistrement de son brevet.

"Cette annonce vient récompenser l'excellent travail réalisé en amont par nos équipes de recherche et développement pour pérenniser la solidité des barrières à l'entrée de notre marché, en réduisant significativement toute possibilité de tentative de développement de produit concurrentiel", avait alors notamment expliqué Ludovic Lastennet, directeur général d'Implanet.

La vente d'implants Jazz a notamment été multipliée par 2,3 en 2014, à 4.260 unités, pour un chiffre d'affaires de 1,9 M€, et celle de prothèses genou / arthroscopie de 6 %, avec un CA de 4,3 M€, tandis que l'activité hanche a dû être arrêtée. L'action a subi une forte décote depuis l'an dernier, passant de plus de 8 € en juin 2014 à 3,52 € à l'ouverture du marché ce jeudi matin, mais Implanet dispose de technologies prometteuses sur un créneau porteur.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :