La silver économie au coeur des Rencontres numériques 2015

 |   |  533  mots
Le robot Kompaï de la startup Robosoft est spécialisé dans l'accompagnement des personnes dépendantes.
Le robot Kompaï de la startup Robosoft est spécialisé dans l'accompagnement des personnes dépendantes. (Crédits : Robosoft)
"Bien vieillir avec le numérique" était le thème des Rencontres numériques 2015 qui ont réuni 200 participants le 2 juillet dernier au Théâtre Quintaou d’Anglet (64). En débat : l’émergence de la silver économie en France et ses enjeux.

Conférences, pitchs de startups et ateliers participatifs étaient au menu de la 6e édition des Rencontres numériques organisées par l'Antic Pays basque afin de mieux comprendre les enjeux et leviers à l'émergence de la silver économie en France, c'est-à-dire l'économie au service des âgées qui encourage les innovations afin de faire reculer la perte d'autonomie des personnes vieillissantes.

7 leviers nécessaires à l'émergence de la silver économie

L'offre par des entreprises de toutes tailles ; la demande ; la distribution via le e-commerce ; le financement via l'arrivée de fonds d'investissement ; la labellisation pour une meilleure information des consommateurs ; l'organisation en identifiant bien les acteurs ; et la communication pour convaincre les aidants dans le choix de ces nouvelles technologies : voici les 7 leviers indispensables à l'émergence de la silver économie identifiés par le gouvernement et rappelés par Hélène Delmotte, responsable du pôle contenus éditoriaux et débats Care Insight.

En termes économiques, l'émergence de la silver économie en France semble être un enjeu de taille puisque 300.000 emplois devraient être créés d'ici à 2020 avec une réduction possible de 40 fois des coûts liés à la dépendance.

Les nouvelles technologies au service des personnes âgées

Selon Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, le maintien à domicile des personnes âgées est désormais rendu possible par les nouvelles technologies et ne représente qu'un coût mensuel de 50 euros seulement. Une solution avantageuse quand on sait que le placement en maison spécialisée s'élève à 2.000 euros...

La société de groupe d'assurance mutuelle AG2R La Mondiale répond à cet enjeu à travers un plan d'actions sociales réparties en 4 axes parmi lesquels figurent les solutions de répits et d'adaptation pour les aidants familiaux , et les actions sociales innovantes via l'accompagnement des projets de structures médico-sociales adhérentes.

Le Groupe La Poste quant à lui, lance un appel à projets "French IoT" pour permettre aux entreprises de se loguer sur le Hub postal afin d'aider et mettre les personnes vieillissantes au cœur des services connectés.

Des personnes vieillissantes entre les mains des start-up

Robosoft, Alogia, Bluelinea, Symbio System, Domicalis, MyOlympe..., voilà quelques startups qui ont développé des projets innovants comme le robot Kompaï de Robosoft, spécialisé dans l'accompagnement des personnes dépendantes. Les autres sont orientées vers le conseil en aménagement de logements innovants et adaptés (Alogia) ; la protection des patients, l'assistance des soignants et l'accompagnement des aidants (Bluelinea) ; les e-services de maintien de l'autonomie et d'accompagnement à distance (Symbio System) ; l'édition de logiciel de système d'information pour aider la coordination dans le parcours de soin de patients (Domicalis) ; ainsi que l'étude et les solutions domotiques électrique et informatique au service des séniors (MyOlympe).

Jérôme Pigniez, délégué général de l'Asipag, le syndicat national interprofessionnel de la silver économie a conclu cette 6e édition par une vision prospective de la filière : l' "Homo Senectus" (humanité vieillissante) verra apparaître un environnement adapté à sa condition et utilisé par l'ensemble de la population. Pour lui, aucun secteur n'échappera à l'impact de la silver économie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :