A Bordeaux, FO et la CGT passent à l’action

 |   |  308  mots
Les 17 déchetteries de la CUB seront perturbées à partir de ce samedi.
Les 17 déchetteries de la CUB seront perturbées à partir de ce samedi.
Tandis que FO (Force Ouvrière) lance samedi une grève à durée illimitée dans les déchetteries de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), la CGT manifeste demain pour la santé au travail.

Le syndicat Force Ouvrière (FO) des personnels des services de la CUB vient de lancer un préavis de grève illimité à compter du samedi 18 octobre dans les déchetteries de la Communauté urbaine de Bordeaux. Le syndicat s'insurge en particulier contre les accusations de vol dont font l'objet des agents de ce service. FO estime notamment que le don fait dans les déchetteries par un particulier à un agent "ne peut être considéré comme un acte illégal en soi" ni comme "un délit". Le syndicat demande ainsi "l'abandon pur et simple des sanctions prises pour ces faits et l'annulation de celles qui ont été dressées à l'encontre de certains de nos collègues". Force Ouvrière réclame aussi l'application aux agents des déchetteries de "la prime de revalorisation" déjà appliquée aux agents de collecte et une réorganisation du système d'affectation.

La CGT devant la préfecture

Dernier point mis en avant par FO : le passage en régie directe de la CUB de la déchetterie de Martignas-sur-Jalles, commune entrée très récemment dans le périmètre de la communauté urbaine. De son côté, l'Union départementale (UD) CGT de la Gironde appelle à une manifestation demain jeudi 16 octobre à 11 h 30 devant la préfecture de la Gironde, avec une marche jusqu'à l'Agence régionale de santé (ARS). L'UD CGT entend ainsi s'engager dans la promotion d'une "sécurité sociale de haut niveau". L'Union départementale dénonce "le « mal travail » qui détruit la santé des salariés quand il ne tue pas carrément" et qui, selon elle, est chiffré par la branche accidents du travail et maladies professionnelles à 12 Md€ par an, "en constante augmentation". L'UD CGT de la Gironde milite pour "la mise en œuvre d'une sécurité sociale professionnelle".

Le site

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2014 à 10:11 :
Fermer les yeux sur les vols n'est pas une bonne chose prenez responsabilité de vos actes retournez aux travail vous avez signés et ces agents étaient au courant du règlement ils ont commis une faute professionnelle qu'ils prennent responsabilité de leurs actes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :