Aéroport de Bordeaux : croissance de 6,9 % en mai

 |   |  324  mots
Les vols réguliers internationaux ont tiré la croissance de l'aéroport avec +30,6 % de passagers en mai
Les vols réguliers internationaux ont tiré la croissance de l'aéroport avec +30,6 % de passagers en mai (Crédits : Objectif Aquitaine / Appa)
L’Aéroport de Bordeaux a enregistré en mai une croissance de 6,9 % par rapport à mai 2013 avec plus de 455.000 passagers dans le mois, dont une hausse de 30,6 % du trafic international.

A la veille de la pleine saison estivale, stimulés par l'augmentation de l'offre au départ de Bordeaux, les vols réguliers internationaux ont tiré la croissance de l'aéroport avec +30,6 % de passagers en mai, alors que le trafic domestique s'est affiché en repli.

La mise en concurrence de certaines lignes continue à doper les croissances : Marrakech (+66,8 %) avec l'arrivée d'easyJet en avril complétant l'offre de JetairFly et Royal Air Maroc ; Amsterdam (+58,6 %) avec l'ajout de deux fréquences quotidiennes par KLM et l'arrivée d'easyJet en mars ; Genève (easyJet et Etihad Regional en avril) à +12,2 % ; Lisbonne (easyJet et TAP) à +28 %. Londres, première ligne internationale de Bordeaux, enregistre une progression de 32,7 % au global sur les 3 aéroports londoniens grâce à l'ajout de fréquences d'easyJet sur Gatwick et la nouvelle offre de Ryanair vers Stansted.

Les destinations vers l'Italie sont dynamiques : Venise +57 % (Volotea), Bologne +7,7 % (Ryanair), Rome +8 % (Hop ! et Ryanair).

Nouvelles destinations

Les nouvelles destinations ouvertes en avril-mai contribuent également à la croissance en créant de nouveaux flux de passagers : Bruxelles avec easyJet, Héraklion avec Aegean, Palma avec Volotea, Birmingham avec Flybe ou Zurich avec Helvetic Airways.

Le trafic domestique régulier représente 238.400 passagers, soit une baisse de 4,4 % par rapport à mai 2013, et reste stable (+0,5 %) depuis le début de l'année. La Corse est sur le podium de croissance des destinations françaises en mai à +15,8 % et 9.900 passagers avec l'ouverture de Calvi et Figari par Volotea en avril. Les résultats vers Paris sont contrastés. Charles-de-Gaulle accuse une baisse de 13,3 % en corrélation avec l'offre de siège de -18 %. La desserte d'Orly résiste (+1 %). A noter l'arrêt de la ligne vers Dijon le 3 juin dû à la fermeture de l'aéroport.

Le trafic low cost continue sa progression (+25,7 %) avec près de 200.000 passagers en mai 2014.      

Sur les cinq premiers mois de l'année, l'aéroport de Bordeaux a enregistré une hausse de 6 % (15,7 % à l'international et 0,5 % en national) avec 1,84 million de passagers. 
Le site

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :