Euro 2016 : Alain Juppé sort la calculette et règle ses comptes

 |   |  806  mots
Alain Juppé, lors de conférence de presse de présentation de l'Euro 2016, en octobre 2014, aux côtés du Premier ministre Manuel Valls et Michel Platini, encore président de l'UEFA
Alain Juppé, lors de conférence de presse de présentation de l'Euro 2016, en octobre 2014, aux côtés du Premier ministre Manuel Valls et Michel Platini, encore président de l'UEFA (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
Ce matin, Alain Juppé a sorti la calculette pour répondre aux attaques d’un opposant, Matthieu Rouveyre (PS), qui stigmatise sa gestion financière de l’Euro de foot et parle d’un doublement du coût de l’épreuve pour les contribuables. Le maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole explique ce surcoût et l’évalue à près de 1,9 M€. Détails de l’opération.

Ce matin, en ouverture du conseil de Bordeaux Métropole, Alain Juppé, que certains camarades politiques surnommaient "Amstrad" (pour les plus jeunes, Amstrad, marque d'ordinateurs du début des années 80) a décidé de faire ses comptes. D'en régler aussi.

Après avoir joué les argentiers et évoqué rapidement les comptes 2015 de Bordeaux Métropole dont il faut retenir qu'ils laissent apparaître une baisse des dépenses de fonctionnement de -1,9 %, qui explique en grande partie un résultat net de 152 M€ sur un budget de 1,4 Md€ (les dépenses ont été limitées à 1,2 Md€), Alain Juppé a aussi joué les horlogers.

>> Lire aussi : Euro 2016, la facture bordelaise pourrait sévèrement grimper

Concernant la polémique initiée par l'élu municipal d'opposition Matthieu Rouveyre, portant sur un éventuel dérapage du coût de l'Euro de football pour le contribuable, Alain Juppé a lâché un sec "Je vais remettre les pendules à l'heure" et lâché aussi les chiffres.

"Il y a, en effet, un surcout non prévu initialement dans le cadre de l'organisation de cet Euro et de la fan-zone. Ce surcoût se limitera à 1,880 M€ alors que l'enveloppe budgétaire initiale était de 3,5 M€. 3,5 M€ plus 1,8 M€ cela ne fait pas le doublement du budget annoncé par Matthieu Rouveyre."

Et d'expliquer dans le détail l'opération qui conduit à ce résultat.

La vérité sur l'usage des 2 M€ d'"héritage" UEFA

"D'abord, il faut comprendre ce surcoût. Il est lié à plusieurs facteurs : la montée en puissance du dispositif de sécurité de la fan-zone. Les caméras, la palpation, les portiques, la consigne... tout cela entraîne un surcoût de 1,7 M€. Il est compensé, en partie, par l'Etat et l'UEFA, à hauteur d'un peu plus de 1,3 M€. Le surcoût pour nous est donc de 0,4 M€.
Deux autres séries de mesures provoquent un dépassement du budget initial. Le plan de mobilité autour de la fan-zone et du Matmut Atlantique ainsi que le doublement de la tribune de presse au stade vont entraîner des nouveaux surcoûts de 550.000 et 750.000 €.
Par ailleurs, je tiens à préciser que les 2 M€ obtenus de l'UEFA par la Métropole au titre de l'Héritage (NDLR : une partie de la recette de l'épreuve est reversée, sous cette appellation, par l'UEFA aux villes d'accueil) serviront, pour 1 M€ à des équipements sportifs, comme la réalisation d'une pelouse synthétique à Galin. Le million d'euros restant finance des projets d'animations, durant l'Euro, portés par 16 communes de la Métropole. Il faut arrêter de dire n'importe quoi quant à l'utilisation de cette somme."

"Sans fan-zones, on devrait annuler l'Euro"

Le président de Bordeaux Métropole a tenu à répondre aux interrogations concernant la pertinence, ou non, de la Fan-Zone.

"J'ai interrogé, hier, les maires des 9 autres villes hôtes. Ils sont tous persuadés que les fan-zones sont le meilleur moyen de sécuriser au maximum d'évènement. Si leur mise en place se révélait impossible, pour des raisons de sécurité, on devrait sans doute annuler l'Euro ! J'ai eu hier encore Bernard Cazeneuve, et, pour le moment, aucun renseignement ne semble faire remonter une menace terroriste ciblée sur l'Euro..."

Alain Juppé s'est en revanche montré plus inquiet vis-à-vis des menaces, sur le bon déroulement de l'Euro, des mouvements sociaux actuels.

"Il faut sortir de la grève. La réforme sans concertation et sans soutien, c'est impossible. Les organisations syndicales qui d'ordinaire font preuve d'un certain sens des responsabilités, sont là engagées, à l'image de la CGT, dans un bras de fer. Ce qui m'inquiète, c'est que c'est parti pour durer tout juin, et peut-être même une partie de juillet. Je ne voudrais pas que cela dissuade des visiteurs étrangers de venir... même si les passionnés dépassent souvent ce type d'obstacle."

Une inquiétude compréhensible car l'affluence en nombre de visiteurs pourrait bouleverser la base de calcul portant sur le surcoût de l'épreuve... et remettre Matthieu Rouveyre dans le jeu.

"L'affluence jouera un rôle, c'est vrai puis qu'avec la commercialisation des Pass Euro pour les déplacements illimités, pendant 24 h, en bus et tram nous espérons récupérer 500 à 550.000 euros. Mais on sait qu'il y aura du monde. Les stades seront pleins et pour le tissu économique local, on nous annonce des  retombées de 120 M€... franchement, si on a la moitié ce sera déjà fantastique ! L'Euro est une opportunité, une chance pour les métropoles hôtes."

Après l'épreuve, il sera toujours temps, à nouveau, de refaire les comptes.
"Et comme toujours il y aura les chiffres de la police et les chiffres de Matthieu Rouveyre...", lâche avec le sourire Alain Juppé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2016 à 7:10 :
Regardez voir la page wiki d’Alain Juppe, ou les articles de la presse
quelques un des meilleurs moment:

1- En 2016, La régularisation du contrat de PPP imposée très rapidement par le Conseil d’État (et pas par un quelquonque obscur conseiller...) à la mairie de Bordeaux permettra d'éclaircir tout cela pour de bon, mais l'addition risque fort d'être salée pour la ville et ses contribuables.
Le Canard Enchaîné révèle que le maire de Bordeaux Alain Juppé s'est trompé sur le coût du nouveau stade de la ville : il coûtera à la municipalité le double de ce qu'avait calculé l'ancien Premier ministre. Une erreur préjudiciable à celui qui promet de réduire les dépenses publiques de la France. Son erreur porte sur le coût du nouveau stade de football de Bordeaux, le “Matmut Atlantique”,bâti pour l'Euro 2016 par le consortium Vinci-Fayat. Grâce à ce partenariat public-privé, l'installation sportive devait coûter à la ville 183 millions d'euros, selon la délibération prise en octobre 2011. l'équipe Juppé a “oublié” 176 millions d'euros. Oubli réparé : le stade coûtera à la municipalité 359 millions d'euros

2- Alors premier ministre, Il augmente la pression fiscale. Est alors largement débattue au sein des partis de droite l'augmentation de 10 % des tranches de l'ISF et la suppression de son plafonnement. Cette modification a notamment pour conséquence que certains foyers fiscaux paient un impôt supérieur à leur revenu.

3- En juin 1995, Le Canard enchaîné publie un document interne de la ville de Paris, signé en janvier 1993 par Alain Juppé, qui donne l'ordre à ses services de diminuer le loyer de son fils Laurent, logé dans un appartement relevant des propriétés de la ville, rue Jacob. Par ailleurs, Alain Juppé est locataire, à un prix défiant toute concurrence, d’un appartement de 189 m² dans la même rue, où sont réalisés des travaux pour plusieurs millions de francs aux frais des contribuables

4- Son procès pour prise illégale d'intérêts s'ouvre le 29 septembre 2003. Alain Juppé y affirme avoir pris connaissance du système d'emplois fictifs en 1993. Le 30 janvier 2004, il est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à 18 mois de prison avec sursis et à une peine de dix ans d'inéligibilité. Le tribunal juge notamment qu'Alain Juppé a « délibérément recouru à des arrangements illégaux » pour favoriser l'action du RPR, que la nature des faits était « contraire à la volonté générale exprimée par la loi » et qu'il avait ainsi « trompé la confiance du peuple souverain ». La présidente du tribunal exige l'inscription de cette condamnation à son casier judiciaire.

5- En 2005, des remous dans le monde universitaire québécois l'empêchent d'obtenir, pour des raisons d'éthique, un poste à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Il enseigne finalement à Montréal à l’École nationale d'administration publique (ENAP), moins cotée que l'UQAM. Plusieurs universitaires s'étonnent alors qu’un homme politique condamné à une peine de prison et d’inéligibilité puisse donner des cours à de futurs hauts fonctionnaires.
6- en 2016, Alain juppe est declare comme le meilleurs des candidats de la droite par les medias et le partis des republicains, le plus honnete et le plus competent.... et il aurat 78 ans en fin de mandat s’il est elus en 2017.

Le type Ideal, a part ca, il est sympa, c'est sans doute le premier critere pour etre president....
Bah, auparavant, les medias nous avait bien vendu Francois Hollande,et Nicolas Sarkozy, alors pourquoi pas Alain juppe
Nous restons dans la meme lignee, ni plus ni moins.

bon... moi je m'en fous, mais j'irai pas voter.
C'est chouette wikipedia
a écrit le 29/05/2016 à 15:51 :
Jupette c'est quand meme mieux que Sarko talonettes !!!
Réponse de le 29/05/2016 à 22:46 :
Son seul avantage est son âge. On paiera son salaire moins longtemps. Pour le reste les deux son aussi "ma tu vus", inefficace et incompétent (sauf dans le détournement fiscal où là faut bien admettre qu'ils sont experts...)
a écrit le 29/05/2016 à 14:47 :
J'ai pris connaissance de son programme économique dans les grandes lignes : ça semble ambitieux tout en restant mesuré et réellement faisable. Il compte préparer une dizaine d'ordonnances pour appliquer son programme dès son arrivée. On dirait bien que Juppé veut vraiment appliquer son programme ça serait une première en France depuis bien longtemps !
Réponse de le 30/05/2016 à 7:12 :
Tu peus aller regarder la page wiki d'Alain Juppe au chapitre "condamnation" et reflechir un peu a ce que tu raconte ?

merci
a écrit le 29/05/2016 à 14:16 :
gouverner par des ploucs maires compris
a écrit le 28/05/2016 à 10:17 :
" pour le moment, aucun renseignement ne semble faire remonter une menace terroriste ciblée sur l'Euro..." C'est exactement le contraire de ce que disent les services de police et de la sécurité intérieure, et Juppé pourrait bien avoir à regretter cette phrase pour le moins hasardeuse. Quant aux sommes gaspillées dans des amusements de "pousse-baballe" pour enrichir des prélats du sport avec les impôts des citoyens, on rappellera simplement que le temps des empereurs romains et des monarques n'est plus, que les barons républicains devraient aujourd'hui le comprendre, et cesser de se prendre pour des démiurges d'une modernité infantile.
a écrit le 27/05/2016 à 19:26 :
l'heure n'est plus au gaspillage d'argent pour financer ce genre d'évènement qui ne bénéficie qu'à quelques profiteurs et élus en mal de notoriété ; le jour ou on pourra financer convenablement nos retraites et notre système de santé on en reparle ; juppé fait bien peu cas de l'argent du contribuable qui le fait grassement vivre
a écrit le 27/05/2016 à 17:42 :
Je me permets : (A La Tribune, ce journal n'est pas un concurrent. Merci d'accepter le lien.) http://www.ouest-france.fr/politique/alain-juppe/le-general-desportes-juppe-les-militaires-nont-pas-la-fermer-4206055 « La première loyauté d'un militaire au service permanent de la nation, de ses intérêts et de ses valeurs, est envers la France » Et c'est LA que l'on comprend le personnage...
a écrit le 27/05/2016 à 16:49 :
Juppé et sa calculette, c'est pour ça qu'il a pris un an inéligibilité, chose trop rare chez les politiques !
Réponse de le 27/05/2016 à 19:13 :
Tout le monde sait pourquoi. Aucun enrichissement juste de la loyauté. Votre mauvaise foi n'est pas très digne.
Réponse de le 28/05/2016 à 8:56 :
Mauricius le 27/05/2016 à 19:13 :

Juppé aurait donc été loyal à un Maire de Paris corrompu et corrupteur ... ca c'est la chienlit absolue

Finalement, en 2017, ca devient très clair, évident

le choix à faire sera entre le Front National et le Front Mélanconiste.
a écrit le 27/05/2016 à 16:00 :
Je corrige mon message précédent en ce qui concerne l'information. Celle-ci avait effectivement été donnée par LA TRIBUNE précédemment, contrairement à ce que j'ai écrit.

Désolé.

Par contre, je confirme un traitement non équivalent de la présentation et des réponses.
a écrit le 27/05/2016 à 15:18 :
Je mets au défis monsieur Juppé qui est d'un mépris total de publier les plans comptables de la marie ou je pourrais trouver dépenses et les recettes Et d'accepter une baffe par Euro manquant. Mais il n'aura pas le courage politique de la faire. Et je suis sûr d'être censurer
Réponse de le 29/05/2016 à 23:08 :
Les plans comptables ne vous seront probablement pas d'une grande utilité ; les comptes le seraient plus.
Voici des affirmations bien présomptueuses ...
Mettez donc votre demande en oeuvre, voici la procédure pour obtenir les comptes :
http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/affich-5266299-peut-on-acceder-aux-factures-d-une-mairie

Tant que vous y etes vous pouvez aussi eplucher ceux de Paris Mme Hidalgo) ; la chambre regionale des comptes a deja identifié quelques réserves :
http://www.latribune.fr/regions/ile-de-france/la-mairie-de-paris-a-t-elle-habille-ses-comptes-573792.html
a écrit le 27/05/2016 à 15:09 :
Il est clair qu'en calcul, ce repris de Justice s'y connait...
Réponse de le 30/05/2016 à 16:28 :
Traiter AJ me paraît quelque peu excessif, il a été condamné et à purgé sa peine d'inégibilité, a payé sa fidélité à JC.
Qui n'a jamais commis un acte délictueux, sur ce forum lui jette la pierre, et ensuite on discutera.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :