Malgré un PSE, le groupe Gascogne amortit le choc de la crise Covid-19 au 1er semestre

 |  | 882 mots
Lecture 4 min.
Le groupe Gascogne traverse de fortes turbulences tout en conservant des marges de manoeuvre.
Le groupe Gascogne traverse de fortes turbulences tout en conservant des marges de manoeuvre. (Crédits : Reuters)
Le groupe Gascogne, leader régional des industries bois et papier, a dû appliquer un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) dans sa division bois, qui connait des difficultés complexes à résoudre. La crise du Covid-19 n'a fait qu'aggraver la situation tout en étant très amortie dans la division emballage, qui génère 90 % du chiffre d'affaires du groupe industriel landais, avec ses subdivisions papier, sacs, flexible.

Le 1er semestre 2020 aura été marqué pour le groupe Gascogne, à Saint-Paul-lès-Dax (Landes), par le lancement d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), qui se traduit par la fermeture de la scierie de Castets (Landes). Au total 84 postes de travail (sur près de 1.600 emplois) ont été supprimés par ce PSE finalisé fin mai par le leader régional du secteur bois-papier-emballage. Globalement la crise du Covid-19 a modérément touché le groupe landais, dont le chiffre d'affaires consolidé ne recule que de -10,5 % sur un an, à 182,7 millions d'euros, au 1er semestre 2020. Ce recul a été de -6,6 % au 1er trimestre avant de monter à -14,5 % au 2e trimestre.

Lire aussi : Gascogne, le retour des Landais aux commandes

L'évolution est un peu plus préoccupante quand on entre dans le détail et que l'on se penche sur l'évolution des divisions bois et emballage du groupe, la seconde étant subdivisée en trois : papier, sacs, flexible. Avec un chiffre d'affaires semestriel de 18,7 millions d'euros, la division bois est ainsi en recul de -35,9 %, après deux baisses d'activité successives, de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :