Amplitude, future licorne française ?

 |   |  867  mots
Eric Mottay, président d'Amplitude Laser Group et d'Amplitude Systèmes
Eric Mottay, président d'Amplitude Laser Group et d'Amplitude Systèmes (Crédits : Agence Appa)
Spécialisé dans les lasers ultrabrefs, le groupe Amplitude, basé à Pessac, vient d'intégrer le classement 2017 des 50 startups européennes susceptibles de devenir des licornes. Réalisé par la plateforme Tech Tour, ce panorama s'intéresse aux sociétés en forte croissance qui pourraient atteindre une valorisation dépassant le milliard de dollars. Seules 7 sociétés françaises font partie du classement 2017. Amplitude devrait recruter une quinzaine de personnes cette année à Pessac.

Depuis trois ans, la plateforme Tech Tour, qui fédère des investisseurs et entrepreneurs européens, établit sa liste annuelle des "50 futures licornes européennes". Par licornes, il faut entendre des startups valorisées plus d'un milliard de dollars. Sélectionnées par un jury d'experts en fonction de leur croissance, de leur potentiel et des fonds levés sur les trois dernières années, Tech Tour a identifié sept sociétés basées en France et susceptibles de devenir des licornes, et donc de rejoindre un club très fermé uniquement composé actuellement du spécialiste du cloud OVH et du géant du covoiturage Blablacar. A condition qu'elles poursuivent voire accélèrent encore leur rythme de croissance, sans succomber aux sirènes du rachat par un grand groupe.

Parmi les 7 startups présentes dans la liste de Tech Tour, on retrouve le fabricant d'enceintes haut-de-gamme Devialet, qui a levé 100 M€ fin 2016, des spécialistes des télécoms et de l'internet des objets (Sigfox, Actility, Cedexis, Scality), un concepteur de capteurs, Crocus Technology. Et enfin le groupe Amplitude Laser Group, basé à Pessac près de Bordeaux, et présidé par Eric Mottay. Ce dernier juge la reconnaissance "très sympathique" et confirme que "les perspectives de croissance sont là".

Ultra-rapides, ultra-précis

Créé en 2001, Amplitude Laser Group est une "vieille" startup devenue leader mondial dans la conception et la fabrication de lasers ultrabrefs, qui produisent des impulsions extrêmement courtes (1 femtoseconde = un millionième de milliardième de seconde) garantissant une très haute précision, de l'ordre du micron. Ce groupe présidé par Eric Mottay et basé à Pessac détient en totalité deux sociétés-sœurs : Amplitude Systèmes, aussi installée à Pessac et présidée par Eric Mottay, est spécialisée dans les lasers destinés à l'industrie. Et Amplitude Technologies, à Evry en région parisienne, produit des lasers pour le monde de la science. Le groupe a également racheté en 2014 une société américaine, Continuum, à San José en Californie, qui fabrique des lasers destinées aux applications scientifiques et industrielles. Cette opération de croissance externe faisait suite, deux ans plus tôt, à une levée de fonds de 30 M€.

Eric Mottay, président d'Amplitude Laser group

Amplitude réalise 95 % de son chiffre d'affaires à l'international (photo Agence Appa)

Employant 300 personnes et disposant également d'implantations au Japon, en Corée et bientôt davantage en Chine où elle va renforcer sa présence, Amplitude Laser Group dispose donc de 3 sites industriels. Il réalise 95 % de son chiffre d'affaires (66 M€ en 2015) à l'international et enregistre depuis plusieurs années une croissance à deux chiffres. Au point, donc, de devenir une future licorne ?

"Dans le laser pur, à ma connaissance et même si je ne connais pas leur valorisation exacte, deux entreprises réalisent plus d'un milliard d'euros de chiffres d'affaires, Coherent et IPG : ce n'est donc pas impossible, explique Eric Mottay. Ce qui est certain, c'est que les perspectives de croissance sont là. Même si elle est jeune, la technologie laser pénètre tous les marchés de l'industrie, de la santé, des sciences... Elle a pris une place majeure quoique peu visible. Et le modèle choisi par Amplitude tient la route."

Davantage présent en Chine

Eric Mottay confie que l'évolution des marchés tend à réduire les différences entre les deux sociétés sœurs.

"Créées sur deux sites différents et positionnés sur deux marchés différents avec des technologies différentes, les deux sociétés se sont développées parallèlement au sein du même groupe, précise Eric Mottay. Aujourd'hui, c'est un peu moins simple. Par exemple nous développons à Pessac de gros lasers qui intègrent des technologies de Continuum. L'organisation du groupe par sites de production dédiés à un secteur d'activité n'est plus tout à fait en phase avec les évolutions des marchés, qui deviennent plus croisés."

Ceci ne devrait toutefois pas se traduire par une modification substantielle dans l'organisation du groupe, les centres de compétences restant fermement installés à Pessac pour les applications industrielles, à Evry pour les débouchés scientifiques.

Laser Amplitude

Les produits d'Amplitude ont de multiples applications : chirurgie de l'œil, usinage de pièces, etc. (photo Amplitude Systèmes)

Devenir une licorne passera forcément par une politique de croissance externe :
"Le sujet est très ouvert", indique Eric Mottay, qui ne s'interdit rien :

"L'acquisition de Continuum était une opération lourde au stade de développement qui était le nôtre en 2014. Racheter une startup peut aussi avoir du sens à condition qu'elle nous soit complémentaire et que des synergies puissent être mises en place. Je n'ai pas de corpus philosophique en matière de croissance externe mais un précepte : l'opération doit faire 1 + 1 = 3 ."

Amplitude devrait recruter une quinzaine de personnes cette année sur le site de Pessac. L'entreprise a reçu le prix de la croissance internationale à l'occasion de l'événement Biznext 2016, organisé en décembre par La Tribune.

Lire aussi : Biznext : découvrez les lauréats 2016

Eric Mottay répondait à nos questions lors d'une interview tournée en décembre 2016 à l'occasion de Biznext Bordeaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :