La Grande Aquitaine a sa commission permanente

Par Jean-Philippe Déjean  |   |  450  mots
L'hôtel de région d'Aquitaine a la bonne taille pour être celui d'ALPC (Crédits : Appa - Thibaut Moritz)
Les ex présidents de Limousin et Poitou-Charentes sont dans le top trois des vice-présidences de la nouvelle région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes (ALPC), où sont représentés 11 départements sur 12.

La présentation de la liste des vice-présidents et membres de la commission permanente du nouveau conseil régional d'ALPC, hier lundi, lors de l'assemblée plénière à l'hôtel de région d'Aquitaine, n'a provoqué aucune opposition ni aucune abstention chez les nouveaux conseillers régionaux qui l'ont adopté à l'unanimité. La commission permanente est composée de 60 membres, dont 15 vice-présidents et 45 membres, dont 21 PS-PRG-EELV, qui forment la majorité régionale, 9 FN et 15 LR-UDI-Modem-CPNT. La fusion de l'Aquitaine avec les régions Limousin et Poitou-Charentes rebat la totalité des cartes. Si le département de la Gironde s'impose comme le poids lourd politique de la nouvelle grande région, avec plus de 1 million d'électeurs, soit 25 % de l'électorat, la nouvelle majorité de gauche a ouvert les vice-présidences à la quasi-totalité des territoires.

Gérard Vandenbroucke, N°1

Les conseillers régionaux promus vice-présidents sont issus de 11 départements sur les 12 qui composent la grande région. Les présidents des ex-régions Limousin et Poitou-Charentes, Gérard Vandenbroucke et Jean-François Macaire, ont respectivement été nommés 1er et 3ème vice-président. Tandis que Gérard Vandenbroucke est chargé de l'Aménagement du territoire, de la Politique contractuelle et du très haut débit, Jean-François Macaire prend en charge Finances et budget. Le deuxième vice-président est une vice-présidente, Nathalie Lanzi. Cette élue des Deux-Sèvres est désormais responsable du portefeuille Jeunesse, sport, culture et patrimoine : des points forts dans la nouvelle région.
L'ex-candidate régionale d'EELV, Françoise Coutant, devient le 4e vice-président, en charge de la Transition énergétique. Bernard Uthurry, ex-1er vice-président de la Région Aquitaine, est le 5ème vice-président, avec un poste également stratégique, celui du Développement économique et de l'économie numérique.

Le département manquant

Les autres vice-présidents, sont Nathalie Delcouderc (Economie territoriale), Jean-Luis Nembrini (Education et lycées), Sandrine Derville (Tourisme), Gérard Blanchard (Enseignement supérieur et recherche), Isabelle Boudineau (Europe et international), Jean-Pierre Raynaud, reconduit à ses responsabilités avec le portefeuille Agriculture, agroalimentaire, forêt, mer et montagne, Catherine Veyssy (Formation professionnelle, apprentissage et emploi), Renaud Lagrave (Infrastructures, transports, mobilité), Geneviève Barat (Ruralité, vivre ensemble, vie associative et citoyenneté) et Nicolas Thierry (Environnement et biodiversité). Le seul département non représenté dans ces vice-présidences est aquitain : il s'agit du Lot-et-Garonne. De mauvaises langues pourraient hasarder que c'est parce que c'est le seul des 12 départements où le FN a viré en tête au premier tour des régionales avant d'être battu au second par la majorité présidentielle. Mais il s'agit plus certainement d'une troublante coïncidence.