L’UBB Rugby pèserait 94,1 M€ dans l’économie régionale

Par Céline Lanusse  |   |  660  mots
Pierre Goguet, président de la CCI de Bordeaux, Laurent Marti, président de l'UBB, et Bernard Magrez (Crédits : C.L.)
Une étude réalisée par la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux a évalué les retombées économique de l’Union Bordeaux-Bègles Rugby en Aquitaine. Il en ressort un impact global de 94,1 M€, dont 10,7 M€ injectés directement dans l’économie régionale et 12,5 M€ de retombées indirectes.

L'UBB Rugby a commandé à la Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux une étude sur l'impact du club dans l'économie régionale. Une demande de Bernard Magrez, formulée il y a un an et à laquelle Laurent Marti, le président du club, a accédé : "Il est important de chiffrer les retombées économiques et de le faire savoir", considérait l'homme d'affaires, partenaire historique du club.

Laurent Marti pouvait déjà argumenter que l'UBB Rugby a le premier public européen en termes d'affluence avec 23.704 spectateurs en moyenne par match sur la saison 2014-2015. Ce n'était peut-être pas suffisant pour continuer de convaincre les partenaires et les quelques détracteurs des subventions publiques aux clubs professionnels :

"Si l'on s'en tient aux subventions pures, l'UBB n'est pas le mieux loti dans le Top 14, rappelle Laurent Marti, tout en reconnaissant qu'on ne peut pas tout attendre des collectivités. Mais il ne faut pas voir l'UBB comme quelque chose qui coûte à la collectivité. J'ai toujours prétendu le contraire, c'est ce que cette étude démontre."

Près de 40 € de dépenses par spectateur

De fait, cette étude établit l'impact direct à 10,7 M€ (salaires des 80 personnes employées par la SASP, fiscalité locale, dépenses de consommation et investissements du club) et l'impact indirect à 12,5 M€ (d'après une enquête auprès de 534 spectateurs interrogés sur les dépenses effectuées à l'occasion d'un match). Le public dépense en moyenne 39,45 € par match, les visiteurs en particulier dépensent un peu plus : 58,81 €. Les 35-49 ans y sont majoritaires (49 %) comme les CSP + qui sont surreprésentés.

De tout cela, il ressort que l'impact induit se chiffre à 71,2 M€ dans la région (dont 43 M€ sur la seule métropole bordelaise). Ce montant représente l'effet d'entraînement dans l'économie des flux monétaires issus des impacts direct et indirect, par exemple les mouvements de redistribution successifs issus des dépenses des joueurs. Au terme de cette étude de la CCI, l'UBB pourrait donc se prévaloir au final d'un impact économique global de 94,1 M€ dans la région.

Cette étude a été établie sur la base du budget de l'an dernier, à 17,5 M€. Les chiffres publiés aujourd'hui seraient donc encore plus importants sur la base de cette nouvelle saison, puisque le club dispose actuellement d'un budget de 20,5 M€, auquel il faut ajouter l'effet des trois matchs européens de Champions Cup à venir.

La dernière campagne de partenariat à + 30 %

"Il s'agit de retombées économiques importantes qui rapportent à la collectivité. Ça va calmer les gens qui voient le sport comme quelque chose destiné à des ânes bâtés." Et achever de "convaincre du bienfondé de leur investissement" les quelque 500 partenaires qui font déjà confiance au club, dont les plus importants, Matmut ou Numéricable-SFR.

Muni de cette étude, Laurent Marti va pouvoir rester fixé sur ses objectifs et continuer à développer le club, qui disposait d'un budget de 2,5 M€ lors de son arrivée il y a neuf ans, de 9 M€ il y a quatre ans pour la montée en Top 14, et dont la dernière campagne de partenariat a fini à + 30 %.

S'il en est un qui n'a plus besoin d'être convaincu, c'est Bernard Magrez, qui a profité de cette présentation pour redire la confiance qu'il accorde au président du club qu'il soutient depuis le début, alors même que la loi Evin lui interdit de mettre son nom sur les maillots :

"L'UBB dégage un plus pour la région, par exemple dans l'hôtellerie restauration, moi-même je m'en rends compte. Je ne suis pas un philanthrope, si je fais ça c'est parce que je sais que dans l'image de Bordeaux, l'action de Laurent Marti est considérable, il a des tripes, de l'ambition, voit toujours le verre plein, ce n'est pas toujours le cas à Bordeaux."

Si après ça le club n'arrive pas à s'approcher des plus gros budgets du Top 14....